Histoires d'entrepreneurs

Vigilance Santé: une technologie à propos, L’histoire d’Andrée-Anne Chevalier

Lundi 27 avril 2020

Vigilance Santé: une technologie à propos

L’histoire d’Andrée-Anne Chevalier

Fondée en 1990 par le pharmacien Raymond Chevalier, Vigilance Santé offre une panoplie d’outils informatiques et de bases de données destinés aux professionnels de la santé et à leurs patients. Aujourd’hui, Andrée-Anne Chevalier, coprésidente de Vigilance Santé, s’apprête à prendre la relève de son père afin de poursuivre la transformation numérique de l’entreprise et de servir la communauté médicale.

Vigilance Santé est l’aboutissement d’un projet du pharmacien Raymond Chevalier, qui désirait relever de nouveaux défis. À la fin des années 1980, il s’est doté d’un ordinateur afin de se créer des outils de référence pour bien conseiller la clientèle de sa pharmacie indépendante, dont il était aussi l’unique employé. Raymond Chevalier a appris en autodidacte à informatiser, en DOS, les fiches d’information des différents médicaments et de leurs composés ainsi que divers renseignements tirés d’ouvrages de référence. Rappelons qu’à cette époque, la pharmacienne ou le pharmacien devait consulter d’épais livres afin de trouver l’information nécessaire pour répondre adéquatement aux questions des patients. En réalisant ce projet, Raymond Chevalier visait à rassembler les références afin de pouvoir, d’une part, fournir rapidement des renseignements exacts et, d’autre part, mettre à jour régulièrement l’information ainsi colligée. 

L’outil technologique que le pharmacien avait à l’origine créé pour sa propre pratique a rapidement intéressé ses collègues. Nommé RxVigilance, il est devenu le produit-phare de l’entreprise. Peu après, Raymond Chevalier a conclu un partenariat avec le logiciel de gestion médicale Hippocrate afin d’y inclure les données répertoriées par son propre logiciel.

Une relève

Quand sa fille Andrée-Anne a obtenu son baccalauréat en ergothérapie, Raymond Chevalier l’a invitée à venir lui prêter main-forte au sein de son entreprise. « Je n’ai aucune idée de ce que tu vas faire, mais je crois que tu pourras nous aider », lui a-t-il alors dit. Ils ont donc convenu de signer un contrat d’un an. C’était en 2011.

La nouvelle recrue, qui avait travaillé dans une pharmacie durant toutes ses études universitaires, a d’abord discuté avec les différents employés de Vigilance Santé afin d’établir les besoins, puis a déterminé que c’était auprès de l’équipe du service à la clientèle qu’elle serait la plus utile. « J’ai eu la piqûre », explique Andrée-Anne Chevalier. Elle est devenue adjointe à la directrice générale, puis directrice du service à la clientèle.

En 2018, à la suite de la grande croissance interne de Vigilance Santé, Andrée-Anne Chevalier a participé à la planification stratégique de l’entreprise, durant laquelle on a notamment revu la structure organisationnelle afin de redéfinir les rôles de chacun. Au cours de cet exercice, elle a manifesté son intérêt pour un poste de plus haut niveau et a été nommée coprésidente de l’entreprise. « Pendant longtemps, mon père a cru que seuls un pharmacien ou une pharmacienne pouvaient prendre sa relève. Mais j’ai fait ma place au sein de l’entreprise et démontré ce que je pouvais lui apporter ». Deux ans après avoir amorcé la transition, Andrée-Anne Chevalier s’apprête à prendre officiellement les rênes de l’entreprise.

Une entreprise qui évolue

L’application RxVigilance, qui regroupe tous les outils destinés aux professionnels et de l’information pour les patients, a longtemps assuré la croissance de l’entreprise. Conçue initialement pour les pharmaciens, elle a été développée davantage au fil des années afin de répondre aux besoins d’autres professionnels de la santé, entre autres des dentistes, des optométristes et des inhalothérapeutes. De nombreux partenariats établis avec des sociétés logicielles et des chaînes de pharmacies ont permis aux outils de Vigilance Santé de faire leur entrée dans une foule de commerces. Mais l’entreprise, dont le modèle d’affaires privilégie encore aujourd’hui la mise en place de partenariats, n’en est pas restée là.

En 2012, le gouvernement québécois a mis sur pied un programme de subvention pour favoriser l’adoption des dossiers médicaux électroniques (DME) par les médecins. Pour y être admissible, le système de DME devait satisfaire à certains critères, notamment comporter un aviseur thérapeutique. Plusieurs développeurs de logiciels ont alors choisi d’intégrer RxVigilance afin d’obtenir l’homologation de leurs solutions. Vigilance Santé, qui travaillait alors principalement dans l’environnement Windows, a profité de l’occasion pour mettre au point une version Web de ses services, ce qui a dynamisé sa croissance.

Quelques années plus tard, en 2017, les gestionnaires de Vigilance Santé ont décidé de faire prendre à l’entreprise un important virage vers le Web. Les activités, jusque-là articulées autour du logiciel RxVigilance, se sont diversifiées, entre autres, grâce au déploiement de RxPhotos. Ce produit permet d’identifier rapidement les médicaments au moyen d’un répertoire visuel très bien documenté. De plus, on peut désormais télécharger l’application RxVigilance Mobile depuis l’App Store.

Récemment, Vigilance Santé a lancé RxConsultAction, une application qui accompagne les pharmaciens dans la prestation et la documentation de services cliniques. Cet outil a été créé afin d’épauler les professionnels dans la formulation d’opinions pharmaceutiques et de répondre à un besoin ressenti par les pharmaciens depuis l’adoption du projet de loi 41, qui leur permet d’effectuer certains actes professionnels. L’équipe de Vigilance Santé ajoute actuellement de nouveaux algorithmes à l’application (dont le lancement a été devancé) pour couvrir les services cliniques qui découlent de l’adoption accélérée du projet de loi 31 (Loi modifiant principalement la Loi sur la pharmacie afin de favoriser l’accès à certains services). Vigilance Santé poursuivra ensuite le développement de l’application pour permettre son utilisation dans les autres provinces.

« L’adoption des projets de loi 41 et 31 fait en sorte que les pharmaciens ont plus que jamais besoin d’être épaulés dans leur tâche. Une ressource telle que RxConsultAction est très rassurante en ce sens. »

Andrée-Anne Chevalier

D’ici l’été 2020, Vigilance Santé compte également ouvrir sa Boutique Web, dans laquelle on pourra se procurer directement en ligne des licences ou des abonnements pour les versions Web des logiciels RxVigilance, RxVigilance Essentiel et RxPhotos.

Aujourd’hui, Andrée-Anne Chevalier et son équipe constatent plus que jamais l’importance de déployer rapidement les outils dont les pharmaciens et autres professionnels de la santé ont besoin pour conseiller adéquatement les patients, pour servir leur communauté et pour contribuer à l’effort collectif visant à garder le système de santé… en santé.

 

Vigilance Santé en chiffres

Plus de 55 : le nombre d’employés de Vigilance Santé

15 : le nombre de pharmaciens au service de l’entreprise

4500 : le nombre de pharmacies qui ont adopté l’outil RxVigilance

Plus de 20 000 : le nombre de professionnels qui utilisent RxVigilance dans le cadre de leur pratique