Pratico-pratique · Mercredi 10 janvier 2018

Apprendre pour innover

Pratico-pratique

Contenu présenté par

Sabrina Caron, entrepreneure dans la région du Centre-du-Québec, apprécie sortir de son patelin pour découvrir, s’inspirer et stimuler son intellect. On lui a demandé si cette manière de faire pour mieux se démarquer dans son secteur de l’industrie en valait le coût.

«Chaque fois que j'assiste à une formation, une conférence, un colloque ou une visite, ce n'est pas une dépense, mais un investissement.» 

Voilà qui résume les propos de Sabrina Caron. Cette productrice laitière de 35 ans est diplômée en productions animales de l'Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de La Pocatière, engagée à des niveaux local, provincial ou national en syndicalisme ou coopération et mère de trois enfants!

Se nourrir de nouveautés, pour innover

«J'aime beaucoup apprendre», poursuit celle qu'on a pu apercevoir dans la publicité télévisée «La FERME» des Producteurs de lait du Québec, pub audacieuse qui voulait associer des visages au lait produit sur les 5400 fermes du Québec. Ce n'est pas un hasard si Sabrina a été choisie pour y figurer.

Cette adepte des médias sociaux - 1150 amis Facebook, 2543 abonnés Twitter et 441 abonnés Instagram - carbure aux nouvelles idées, qu'elle découvre sur ces applications ou en «demandant à Google». Les publications papier ont encore la cote chez elle, surtout en mangeant le midi. «Je ne lis pas que Hoard's Dairyman, Holstein international ou le magazine Production laitière moderne. Il y a de bonnes idées dans chaque production.» D'ailleurs, malgré 136 kg de quota à produire avec 100 vaches au total, Sabrina caresse le projet d'une cannebergière à même les terres sableuses de son entreprise.

Envie d’en savoir plus ?

Consultez l’article complet sur le site de Desjardins

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER