Pratico-pratique · Lundi 27 février 2017

Réussir sa conquête des marchés étrangers

Pratico-pratique

Contenu présenté par

Un jour ou l’autre, vous songerez peut-être à faire des affaires à l’étranger. Or, se tourner vers l’international représente souvent un retour à la case départ. Tout est à bâtir pour conquérir le nouveau marché : marketing, réseau, clientèle… Voici quelques pistes pour réussir son exportation sans mettre son entreprise en difficulté.

Avant même de songer à se lancer à la conquête de nouveaux marchés, il est primordial d’avoir une base solide. « Commencer à exporter est l’équivalent de repartir une affaire de zéro. Il faut donc que l’entreprise soit déjà rentable et qu’elle dispose de suffisamment de ressources », affirme Jean-François Ouellet, professeur, entrepreneurship et innovation, HEC-Montréal. N’oublions pas qu’il faut environ trois ans à une compagnie avant qu’elle ne commence à tirer des fruits de ses exportations, aussi doit-elle avoir les reins solides!

Analyser le marché

Ce n’est pas parce qu’un produit fonctionne bien ici qu’il aura le même succès sous d’autres cieux. C’est pour cela que M. Ouellet conseille aux entrepreneurs de bien analyser et de se renseigner sur le marché convoité avant même de tenter d’y pénétrer. De plus, les salons d’affaires, les foires commerciales, les chambres de commerce, etc., permettent de rencontrer directement ou d’être mis en contact avec des personnes qui font déjà des affaires dans le pays qui nous intéresse.

« Mais rien ne vaut une visite sur place et une bonne poignée de main! », mentionne M. Ouellet, afin de tâter le pouls et se familiariser avec la culture locale.

Dans ce domaine, les différences peuvent être énormes d’un pays à l’autre, alors attention aux impairs. Par exemple, au Japon, il est de bon ton d’examiner longuement la carte d’affaires remise par son interlocuteur, et non pas de la ranger rapidement dans sa poche. Renseignez-vous!

Consultez l’article complet sur le site de contenu conseil de la Banque Nationale

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER