Pratico-pratique · Vendredi 8 juillet 2016

5 conseils pour jeunes entrepreneurs déterminés

Pratico-pratique

Contenu présenté par

C’est à la fin de ses études, en 2007, que Claudia Croteau a décidé de se lancer en affaires en fondant M3béton avec son frère, Guylain, alors artisan dans le béton. Leur détermination et la recherche les ont menés à la découverte du Ductal, un béton unique et résistant aux contraintes des températures extrêmes. Ils ont tout de suite vu la valeur ajoutée d’un tel produit pour le marché québécois. Forte d’avoir bâti une entreprise qui existe depuis 9 ans, Claudia partage aujourd’hui avec vous 5 conseils qui lui ont permis de rendre son projet possible.   

M3béton est passée du sur-mesure à l'institutionnel dès ses premières années et se concentre aujourd'hui sur le mobilier urbain, en proposant des tables de ping-pong, des jeux d'échecs ainsi que des bancs de parc.

 

L’entrepreneure Claudia Croteau, cofondatrice de M3béton (deuxième à gauche), entourée de représentants de Desjardins

1. N'hésitez pas à frapper aux portes

C'est en écrivant quelques mots clés dans les moteurs de recherche que Claudia a découvert les nombreux organismes de soutien et les programmes d'aide et leur apport bénéfique pour de jeunes entrepreneurs. 

Cette recherche a été le tremplin pour passer à l'étape suivante pour M3béton. En effet, Claudia a d'abord découvert la corporation de développement économique communautaire (CDEC), aujourd'hui PME Montréal, un organisme qui assiste les entrepreneurs souhaitant obtenir de l'information, des services-conseils et du financement en processus de démarrage d'entreprise.

Ce dernier a mis M3béton sur la piste de Créavenir, un programme de financement solidaire permettant aux jeunes entrepreneurs qui ne se qualifient pas pour du financement commercial traditionnel d'obtenir le coup de pouce dont ils ont besoin. Grâce à un prêt à faible taux d'intérêt avec congé de remboursement du capital la première année et avec une subvention en poche, la jeune entreprise a pu prendre son envol. « Le fait d'avoir une subvention, c'est précieux, c'est un cadeau pour l'entrepreneur, un vrai coup de main », s'exclame l'entrepreneure. 

En plus de l'assistance offerte par la CDEC et Créavenir, M3béton a bénéficié de l'aide d'Emploi-Québec, qui a assuré 50 % du salaire de l'adjointe administrative pendant 6 mois. 

2. Faites usage des programmes de mentorat

Le besoin d'accompagnement s'est vite fait sentir chez M3béton. Le Réseau M, le réseau de mentorat pour entrepreneurs de la Fondation de l'entrepreneuriat, a fourni cette assistance à l'entreprise. La réalisation du plan d'affaires a été facilitée, de même que la recherche de financement et la prise de grandes décisions, comme le déménagement dans de nouveaux locaux. « Le mentorat est salutaire pour une entreprise », affirme Claudia.  

M3béton a aussi choisi de s'entourer d'experts, notamment en établissant des liens avec sa conseillère Joceline McCarthy de la Caisse Desjardins de Lorimier-Villeray, qui a offert dès le commencement une marge de crédit. « En un coup de fil à la caisse, nous avons accès à cet argent. C'est pratique car cela nous permet de devancer des achats, de réagir plus rapidement. C'est rassurant d'avoir cette marge. Ça soutient notre croissance, c'est significatif ! »

« Apprendre à écouter les idées des autres, c'est important, cela crée des dynamiques variées », explique Claudia.  

Envie de lire les 3 autres conseils?

Consultez l’article complet sur le site de Desjardins

 


je passe à l'action

À NE PAS MANQUER