Histoires d'entrepreneurs · Jeudi 8 octobre 2015

TP1: plus qu'une agence de pub

L'histoire de Jan-Nicolas Vanderveken

Jan-Nicolas Vanderveken est à la tête de TP1, une agence de création numérique fondée à Montréal en 2005. Cet entrepreneur engagé a fait de l’innovation et de la collaboration les piliers d’une entreprise en constante évolution.

Pendant dix ans, Jan-Nicolas Vanderveken a travaillé comme consultant informatique. Dix années passées à comprendre les besoins d’une clientèle de plus en plus exigeante. Dix années à travailler en solitaire aussi. C’est la volonté de rompre avec cette solitude qui l’a poussé, à 29 ans, à fonder TP1 (« Tous pour un », NDLR).

« Je voulais bâtir une entité qui allait durer, qui allait me dépasser. Plus que tout, je voulais m’entourer de personnes avec lesquelles j’allais pouvoir travailler et créer des liens dans une entreprise qui allait laisser sa marque ».

Faire sans cesse évoluer son modèle d’affaires et ses façons de faire

Le plan d’affaires de l’agence a évolué rapidement au fil des ans et son offre de service s’est bonifiée. Elle intègre maintenant des services de design, d’expérience utilisateur, de communication et de stratégie numérique. Jan-Nicolas explique : « Nous cherchons toujours à être en phase avec notre clientèle qui évolue et qui est toujours à la recherche d’une valeur ajoutée et d’inspiration. »

« Chaque innovation d’aujourd’hui deviendra une commodité demain. L’entrepreneur doit être capable d’anticiper les besoins de ses clients. »

— Jan-Nicolas Vanderveken

L’agence cherche également à innover dans ses façons de faire, entre autres dans le secteur des ressources humaines. Stimuler la créativité et l’esprit d’équipe est au cœur de ses priorités. À l’affût des idées innovantes et ludiques, l’agence a organisé l’an dernier le tout premier Lunch Beat, un concept importé de Suède invitant les gens à se rassembler pendant l’heure du dîner pour une pause dansante et musicale. « C’est le seul lunch d’affaires qu’on ne peut se permettre de manquer! », précise malicieusement Jan-Nicolas Vanderveken.

S’engager dans sa communauté

Pour Jan-Nicolas, il est important d’accompagner sa communauté pour la faire grandir. C’est pourquoi l’entrepreneur montréalais s’investit dans son milieu et dans des causes auxquelles il croit. En plus de ses fonctions d’administrateur de l’Association des agences de publicité du Québec, Jan-Nicolas Vanderveken a toujours siégé à des conseils d’administration d’OBNL, comme l’Alliance numérique.

TP1 destine également son aide bénévole et financière au milieu artistique théâtral. Cette année marque le début d’une collaboration qui s’échelonnera sur plusieurs années avec le Festival TransAmériques.

« L’entrepreneur ne vit pas seul sur son île. Il doit être un membre actif de sa communauté, faire preuve de générosité et savoir être présent pour les futures générations qui prendront sa relève. »

Tous pour un!

TP1 en quelques chiffres

  • 40 : le nombre d’employés de l’agence
  • 30 : le nombre de prix remportés à l’échelle locale, nationale et internationale
  • 50 : le nombre de clients actifs
  • 2015 : l'année qui marque le 10e anniversaire de l’agence

Envie d'en savoir plus? 

Visitez le site web de TP1

© Photo: Jean Malek, Pilaar

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER