Histoires d'entrepreneurs · Mardi 19 janvier 2016

Plan serré sur des objectifs larges

L'histoire de Kim Giroux

L’histoire de Madore Production, agence artistique et maison de production de contenus multimédias, c’est d’abord celle d’une rencontre entre Lise Madore, fondatrice de l’agence du même nom, avec Kim Giroux. Madame Giroux revient sur son parcours atypique et les défis de la relève entrepreneuriale.


Après un passage remarqué chez l’agence de publicité Marketel comme acheteuse d’art, Kim Giroux fait la rencontre de Lise Madore lors d’une prise de vue en studio. L’agence Lise Madore est alors l’un des studios photo et d'illustration les plus réputés au Québec. Après plusieurs rencontres, Lise Madore, qui a reconnu les qualités entrepreneuriales de Kim Giroux, propose à celle-ci de lui transmettre le flambeau pour qu’elle devienne propriétaire de l’agence. Le destin de ces deux femmes se noue alors à jamais.


Relève entrepreneuriale : respecter le passé pour mieux construire l’avenir

En lui rachetant ses parts en 2009, Kim Giroux tente d’imiter le mode de gestion de celle qui avait dirigé l’entreprise pendant 20 ans. « C’était une erreur, confie-t-elle. J’ai toujours trouvé que Lise avait beaucoup de talent, alors je tentais de faire comme elle. Mais je n’étais pas moi-même. Avec le temps, j’ai compris qu’il fallait que je donne à mon entreprise une identité qui lui était propre tout en respectant l’héritage de Lise ».

Consultez aussi : Acheter une entreprise : une bonne idée pour se lancer en affaires ?

La nouvelle entrepreneure décide donc, en 2013, de changer le modèle d’affaires et d’amorcer le virage numérique, en abandonnant notamment l’activité d’illustration. Cette transition s’avérera payante pour la croissance du chiffre d’affaires de la société. Après avoir ouvert un bureau à Toronto en 2014, Kim Giroux décide, en novembre 2015, de changer le nom de l’entreprise connue jusqu’alors comme l’agence Lise Madore : celle-ci s’appellera désormais Madore Production.


« Il ne s'agit pas de renier le passé, mais plutôt de s'en inspirer pour construire l'avenir. »

— Kim Giroux


Un plan d’accompagnement

Kim Giroux n’est pas seule lorsqu’elle se lance en affaires. Outre l’aide de Lise Madore dont elle reprend les activités, elle bénéficie pendant quatre ans des conseils du SAJE accompagnateur d’entrepreneurs et de son équipe Accélérateur. « Je n’avais pas les moyens de m’offrir les conseils d’un consultant externe. Au SAJE, André Menand et son équipe m’ont donné une aide et des conseils précieux. J’ai obtenu la bourse Jeune promoteur avec laquelle j’ai pu financer mon aventure entrepreneuriale.»

Une agence pas comme les autres

Ce qui distingue Madore Production de sa concurrence, c’est la proximité entre l’agence et les artistes qu’elle représente. L’entreprise agit comme un mentor auprès de ses photographes et vidéastes. « Nous nous engageons activement dans le processus créatif. C’est une discussion totalement ouverte entre l’agence, le client et l’artiste qui confie le mandat. »

En prenant le virage numérique, l’agence est devenue une société de production intégrée avec des services clefs en main.

D’ici 5 ans, Kim Giroux espère développer ses affaires sur la côte Est des États-Unis en installant des bureaux à New York. Madore Production va remuer les studios photos et ne sera pas sage comme une image.

Madore Production en chiffres 

  • 11 : le nombre d’artistes représentés par l’agence
  • 40 % : le taux de croissance annuelle de l’entreprise

Envie d’en savoir plus?

Visitez le site web de Madore Production

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER