Voir plus loin · Vendredi 20 novembre 2015

La réalité augmentée tactile

Voir plus loin

Par réalité augmentée tactile, nous entendons le procédé qui permet d’intégrer des modèles 3D afin d’améliorer la perception de notre environnement. Depuis 20 ans, et par l’entremise de multiples outils, la réalité augmentée tactile vise à enrichir notre connaissance, à compléter la faculté de perception humaine et à magnifier notre réalité. Parce que les applications sont infinies, la réalité augmentée tactile semble s’imposer comme la prochaine avancée majeure, offrant des possibilités d’immersion accrues.

Des premières recherches au Japon

Au tournant des années 2000, Takashi Kawai dirige le laboratoire de recherche en sciences fondamentales de l’Université de Waseda à Tokyo. Dès 2003, ses travaux tentent de procurer une sensation tactile au moyen d’une stimulation visuelle en réalité augmentée, sans aucun contact physique. L’expérience consiste alors à équiper le participant d’un casque muni d’un écran d’affichage. Une image stéréoscopique (3D) est superposée à l’environnement direct et réel. Le participant doit placer la paume de ses mains en contact avec l’image virtuelle en relief, qui semble flotter à quelques centimètres de ses yeux. L’objectif de ce protocole vise à activer dans le cerveau du participant un phénomène de perception sensorielle tactile par la simple vision d’une image vidéo. Encore embryonnaire, la réalité augmentée laisse déjà entrevoir tout son potentiel.

L’avènement de la technologie thermique

Les laboratoires du monde entier passent ensuite la première décennie du XXIe siècle à élaborer des outils de réalité augmentée tactile. Le déploiement de cette technologie est intimement lié à l’amélioration des outils de perception, des capteurs, des senseurs et d’autres interfaces graphiques. Les exemples d’appareils qui permettront de télécommander la perception de la réalité se multiplient. Tout d’abord, il y a les lunettes intelligentes de marque Google Glass, Oculus Rift ou Optinvent, puis les tablettes intelligentes, les bracelets et les montres.

La dernière avancée prend la forme de lunettes à détection infrarouges sensibles à la chaleur, capables de suivre à la trace nos empreintes thermiques. Ainsi, la chaleur transmise par nos doigts sur les objets que nous touchons est mise « en relief » par des marqueurs qui rendent n’importe quelle surface « cliquable » et tactile.

AppLE au premier rang des firmes intéressées

« À ce stade, la réalité augmentée tactile est encore sous-développée. À terme, elle constituera une révolution. »

— Peter Meier, directeur de la technologie de Metaio

C’est Metaio, la société allemande spécialisée dans le développement de logiciel, qui a breveté le prototype du « toucher thermique » connu sous son nom anglais Thermal Touch. Selon son directeur de la technologie et futurologue Peter Meier, « l’Internet des objets et les lunettes intelligentes sont sur toutes les lèvres, mais personne ne parle de la meilleure manière dont ces outils doivent être utilisés. Nous avons besoin d’interfaces d’utilisation simples et naturelles pour les technologies de demain. C’est pourquoi nous avons mis au point Thermal Touch, un procédé qui pourrait révolutionner l’univers du jeu, la publicité ou la façon dont le design est conçu ».

Imaginez un architecte en mesure de visualiser ses créations 3D dans les environnements prévus pour la construction ou encore un technicien capable d’obtenir de l’information par le simple fait de toucher un objet. Metaio reconnaît que cette technologie nécessite encore cinq à dix années de travail pour arriver à maturité. Un argument qui n’a pas semblé modérer l’enthousiasme d’Apple, puisque le géant californien a décidé d’acquérir la société allemande le 22 mai dernier.

Envie d'en savoir plus? 

Lisez l’annonce du rachat de Metaio par Apple (article en anglais)

Lisez sur l'article sur le prototype Thermal Touch (article en anglais)

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER