Voir plus loin · Mardi 15 décembre 2015

En route vers les voitures sans conducteur

Voir plus loin

Les voitures autonomes devraient révolutionner prochainement l’industrie automobile. Tous les grands noms de l’industrie ont décidé d’amorcer ce virage et sont déjà en train de créer leur prototype. Google et Tesla, pour ne nommer que ces fabricants, semblent faire de l’automatisation routière un enjeu de demain.

À l’été 2015, les premières voitures autonomes ont circulé sur les routes d’Amérique du Nord. Le phénomène qui s’annonce comme une véritable révolution dans l’industrie automobile semble fédérer les constructeurs autour d’un but commun, celui d’aller plus loin en toute autonomie.

Fonctionnement de la voiture autonome

Ces voitures sont équipées d’un système sophistiqué de capteurs numériques (radars ou caméras) qui permet à un ordinateur de bord de cartographier l’environnement à l’aide d’un GPS et de détecter les feux de circulation, les limites de vitesse, les piétons et les véhicules environnants. Plusieurs régulateurs de vitesse freinent le véhicule s’il s’approche trop d’une autre auto, et ce, jusqu’à son immobilisation complète, au besoin.

Dans le cas d’une accélération, le véhicule est capable de détecter les limitations de vitesse et de s’y tenir. Cela permettrait à terme d’éviter le trafic en fluidifiant le flot d’automobiles.

Google a un tour d’avance

Parmi les entreprises les plus engagées dans cette course figure Google, qui a tout l’air d’avoir pris un virage d’avance. La société a mis en circulation ses 25 prototypes totalement fonctionnels durant l’été 2015. Ne comportant ni volant ni pédale d’accélération, ces véhicules marquent le début d’une nouvelle génération de voitures.

Google a publié son rapport mensuel Self-Driving Car qui dresse un bilan des avancées. En octobre, aucun accident n’a été signalé. Les 25 prototypes de Google Car et les 23 Lexus autonomes ont parcouru 2 millions de kilomètres en mode autonome.

Bien que le Nevada, la Floride, la Californie et le Michigan autorisent la conduite autonome depuis 2013, l’enjeu législatif demeure de taille puisque la technologie semble avoir dépassé les lois qui régissent les routes américaines. Les voitures sans conducteur rendront nécessaire la révision du code la route et du cadre législatif. Elon Musk, fondateur de Tesla, va plus loin et déclare « qu’à terme, les véhicules autonomes pourraient rendre la conduite humaine illégale ». À l’été 2015, des Québécois ont pu apprécié le système d’autopilotage de Tesla qui avait proposé une mise à jour logicielle de son modèle S.

Baptisé Autopilot, le système confère au véhicule cinq fonctions de pilote automatique dont la conduite sur une même voie et le stationnement en parallèle. Toutefois, le conducteur devra garder ses mains sur le volant puisqu’il s’agit d’une version bêta qui ne garantit pas l’autonomie complète de la voiture.

Les enjeux de la conduite autonome 

L’intérêt d’un tel véhicule est surtout de nature sécuritaire. La voiture autonome pourrait devenir un outil efficace pour améliorer la sécurité routière.

Ces derniers mois, de nombreux projets gouvernementaux ont vu le jour, partout dans le monde. Dans le cadre du projet Drive me du gouvernement suédois à Göteborg, on a confié des prototypes à de vrais utilisateurs afin de mesurer les améliorations liées à la congestion et à la sécurité routières.

Par ailleurs, la technologie devra fort probablement être conçue pour combattre les risques de piratage des systèmes embarqués. Par exemple, les logiciels utilisés devront impérativement être sécurisés.

De nombreuses objections soulevées

Des voix s’élèvent pour s’opposer à ces nouveaux prototypes routiers, et les arguments invoqués sont nombreux. Comment se comporteront les voitures en situation d’urgence? Puisque la conduite autonome ne saurait soustraire le conducteur à sa responsabilité, quel avenir se dessine pour les droits et devoirs de l’automobiliste? Autant de questions qui, à n’en pas douter, seront un enjeu à l’implantation de la voiture autonome.

Envie d'en savoir plus? 

Visionnez la conférence du Centre national de recherche scientifique sur le thème de l’automatisation routière et de ses enjeux

Visionnez la vidéo des premiers essais de la Google Car (en anglais seulement)

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER