Histoires d'entrepreneurs

Optel: une entreprise qui laisse sa trace , L’histoire de Louis Roy

Optel: une entreprise qui laisse sa trace

L’histoire de Louis Roy

La contrefaçon, les rappels de marchandises et le désir de connaître la provenance des biens consommés sont des phénomènes bien réels avec lesquels les entreprises doivent désormais jongler. Voilà ce que cherche à permettre Optel en offrant plus de transparence aux consommateurs concernant ce qu’ils achètent. 

Dès l’âge de 15 ans, Louis Roy a décidé que sa mission serait de tenter d’amener le monde sur une voie plus responsable, que ce soit au point de vue social ou environnemental. Dix ans plus tard, il fondait Optel, qui a depuis obtenu la certification B Corp, avec l’objectif d’influencer les comportements des grandes entreprises tout comme des consommateurs.

En savoir plus à propos de la certification B Corp

Il s’affaire depuis à utiliser les technologies mises au point par son entreprise pour améliorer la transparence dans le secteur des biens de consommation et à user de son influence pour changer les mœurs. Il a d’ailleurs été désigné entrepreneur de l’année d’EY 2017 du Canada.

Une histoire de traçabilité

Quand Louis Roy a créé son entreprise en 1989, il travaillait principalement dans le domaine manufacturier pour aider les entreprises à implanter des systèmes de traçabilité. Mais la survenue d’une crise dans le domaine pharmaceutique, liée à la montée de la contrefaçon des médicaments, a provoqué un nombre catastrophique de décès. Les grands joueurs de l’industrie n’ont alors eu d’autre choix que de déployer les grands moyens pour protéger la chaîne d’approvisionnement et de suivre les nouvelles réglementations mises en place par de nombreux gouvernements concernant la traçabilité. Comme Optel était à ce moment bien positionnée auprès des grandes sociétés pharmaceutiques, elle a été mandatée pour établir la traçabilité des ressources dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement jusqu’aux consommateurs et aux systèmes de santé. 

Cet investissement obligé de la part des sociétés pharmaceutiques a entraîné une forte croissance pour l’entreprise de Québec. « C’est le marché qui nous a menés là où nous sommes aujourd’hui, explique Louis Roy. Nous nous sommes ensuite rendu compte que pour s’assurer la viabilité à long terme de notre entreprise, il fallait profiter d’une visibilité qui dépassait la chaîne d’approvisionnement. Nous devions nous attarder à la question des impacts sociaux et environnementaux de la production de biens. En étoffant son offre, notre entreprise est devenue l’une des rares dans le monde à assurer une traçabilité complète, de l’extraction à la consommation en passant par la distribution. »

Pour ce faire, Optel assure la traçabilité depuis la ferme jusqu’au consommateur en passant par l’usine manufacturière en déployant, tout au long de la chaîne d’approvisionnement, toutes les technologies de capture d’information disponibles. Les données récoltées sont par la suite agglomérées et traitées pour les clients et les consommateurs. « Ce sont des solutions complexes, qui exploitent l’intelligence artificielle, explique Louis Roy. Former les gens aux nouvelles technologies est, de ce fait, complexe. Il nous faut enseigner aux entreprises comment les technologies vont changer leur approche et leur façon de travailler. » 

La diversification dans la ligne de mire

La première grande phase de croissance d’Optel, liée aux investissements massifs des sociétés pharmaceutiques, s’est répercutée sur toutes sortes de domaines connexes, de l’équipement médical au matériel hospitalier. L’histoire semble aujourd’hui se répéter avec le domaine alimentaire, qui se trouve également dans l’obligation d’améliorer la traçabilité afin d’éviter, autant que possible, des rappels de produits et la propagation de maladies.

D’autres secteurs d’activité emboîteront nécessairement le pas, puisque les services d’Optel touchent les chaînes d’approvisionnement et que celles-ci se retrouvent dans pratiquement tous les domaines. « La diversification se fait naturellement quand nous entrons chez un client, précise Louis Roy. Notre approche est un peu virale. » Par exemple, déjà présente dans le secteur des ressources naturelles, l’entreprise se voit maintenant courtisée par des clients du domaine de l’électronique. « Les marchés nous font croître de façon exponentielle à leur tour, explique Louis Roy. » C’est pourquoi l’entreprise travaille à l’élaboration d’un plan de diversification « énorme » selon son dirigeant.

« Dans les prochaines années, nous ambitionnons de devenir l’un des grands groupes industriels au monde, et je crois que nous avons tout ce qu’il faut pour que ça arrive. »

Louis Roy

L’entreprise en chiffres

800 : le nombre d’employés d’Optel répartis au Québec, en Irlande, aux États-Unis, en Inde et au Brésil

25 : le nombre de pays dans lesquels Optel mène ses activités

25 : l’âge de Louis Roy quand il a fondé Optel

1000 : pourcentage d’augmentation des revenus entre 2013 et 2017

 

ENVIE D'EN SAVOIR PLUS? 

 Visitez le site Web d'Optel