Billets d'entrepreneurs

Muses Urnes Design : la vie après la vie, Le billet de Marie-Claude Lemire

Muses Urnes Design : la vie après la vie

Le billet de Marie-Claude Lemire

Marie-Claude Lemire est avocate de formation. Elle a travaillé dans le domaine du droit durant plusieurs années avant de lancer son entreprise Muses Urnes Design, qui offre une gamme étendue d’urnes funéraires distinctives, novatrices et très contemporaines pour adultes, enfants et animaux de compagnie. C’est à la suite du décès de son beau-père que l’idée de son entreprise lui est venue à l’esprit.

UNE URNE FUNÉRAIRE QUI SE TRANSFORME EN ARBRE PEUT AUSSI TRANSFORMER UNE VIE!

Reid Hoffman, le cofondateur de LinkedIn disait qu’« un entrepreneur, c’est quelqu’un qui se jette en bas d’une falaise et qui construit un avion durant la descente ». J’adore l’image, même si elle donne le vertige!

Mes débuts

Je n’avais jamais plongé d’aussi haut ni pris pareil risque. Mais, en même temps, je m’étais bien préparée en concoctant un super plan d’affaires durant le programme court de 2e cycle en entrepreneuriat que j’ai suivi à l’UQAM. C’est certain qu’avec quatre enfants et un emploi permanent au gouvernement, j’avais une vie relativement confortable. Comme l’entrepreneuriat m’appelait depuis longtemps, j’ai décidé de suivre mon instinct et de faire le grand saut en me disant que 100 % des choses qu’on ne tente pas échouent! C’est ainsi que Muses Urnes Design est née.

Après la première année, mon expérience personnelle m’a cependant amenée à constater que les débuts d’une entreprise sont souvent difficiles et jalonnés d’embûches. Le parcours de mon entreprise a été tel que celle-ci a dû se réorienter. J’ai même pensé à me faire tatouer cette citation de Churchill : « Le succès, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. »


Mon plan de départ semblait pourtant parfait; à preuve j’avais remporté deux concours en entrepreneuriat. Muses est une entreprise novatrice, axée sur le design et empreinte de valeurs sociales et environnementales. Elle s’est malheureusement heurtée à un milieu ultraconservateur en lançant sa première collection d’urnes funéraires contemporaines. Par le biais de l’art et du design, Muses voulait honorer l’unicité de nos êtres chers; l’industrie, elle, n’était pas convaincue de la pertinence de cette initiative.

Savoir s’adapter

Le modèle d’affaires, qui alliait commerce en ligne et vente aux salons funéraires, n’a pas donné les résultats escomptés. En fait, outre que mes urnes étaient des produits haut de gamme, j’ai réalisé que les Québécois n’avaient pas encore le réflexe d’acheter des produits funéraires en ligne et que le modèle était incompatible avec la philosophie des salons funéraires. 

Parallèlement à cette première collection que je faisais produire par des artisans, je travaillais fort à la conception d’une urne funéraire écologique qui se transforme en arbre. Ce projet de conception écologique a été réalisé en collaboration avec INÉDI, un centre collégial de transfert de technologie voué à la valorisation du design industriel. Je savais qu’il fallait allier créativité et innovation pour faire de cette urne un succès. 

L’invention d’un nouveau biomatériau pour la fabrication a d’ailleurs permis de résoudre plusieurs problèmes majeurs, dont la viabilité et la croissance de l’arbre. En fait, le pH des cendres humaines est tellement élevé qu’il peut asphyxier les racines des jeunes pousses, d’où la nécessité de sortir des sentiers battus pour créer l’urne. 

Finalement, non seulement l’urne se biodégrade en deux semaines, mais le marc de café recyclé et la chaux qui entrent dans sa composition favorisent la croissance de l’arbre et neutralisent le pH des cendres. Sans cette innovation, le concept n’était pas viable. 

Après 18 mois de recherche et de développement, le prototype de notre nouvelle urne ROOTS a vu le jour; s’est ensuivie une campagne de sociofinancement dont l’objectif a été dépassé. Les gens aiment l’idée de perpétuer la vie à travers un arbre. Le rituel devient hautement symbolique, il transforme la mémoire en présence vivante et garnit d’arbres les cimetières. Nous avons également conçu une version pour les animaux de compagnie pour répondre aux demandes de ce segment en pleine croissance. 

Une entreprise responsable

L’urne ROOTS correspond parfaitement à mes valeurs entrepreneuriales qui s’enracinent dans le commerce local et l’économie circulaire puisqu’elle est de fabrication entièrement québécoise et qu’elle réutilise le marc de café de la chaîne Starbucks. Je suis très fière de participer à une économie plus responsable. 

Depuis sa création, l’urne ROOTS a obtenu la certification écologique du Green Burial Council, elle a gagné un Grand Prix du design lors de l’édition 2017 du concours et elle fait partie des finalistes du concours German Design Award 2019.

Contrairement à celles de la première collection, l’urne ROOTS est vendue aux salons funéraires du Québec, de l’Ontario et des Maritimes exclusivement par l’entremise d’un distributeur funéraire. Dans les autres marchés, elle est offerte en ligne, tout comme la version pour animaux de compagnie.

Parfois, les bonnes nouvelles se succèdent et il faut les accueillir avec joie! J’ai eu l’immense privilège de présenter ROOTS en mai dernier à C2 Montréal, grâce à la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman qui chapeaute le concours Entrepreneurs émergents. Cet événement est l’un des moments forts qui me confirment que j’ai fait le bon choix en quittant ma cage dorée. 

Quand je repense au chemin parcouru, j’en suis immensément fière. Bien que j’aie l’impression d’avoir construit non seulement l’avion durant la descente, mais également la piste d’atterrissage et l’aéroport au grand complet, j’adore ma nouvelle vie! J’ai de beaux projets pour Muses et j’espère que ROOTS adoucira la vie des gens endeuillés. Quand une vie cesse, une autre commence.

 

À l'agenda