Histoires d'entrepreneurs · Lundi 25 avril 2016

Le Réseau M : concrétiser les ambitions

L’histoire de Guillaume Fortin et Claude Leduc

Une initiative de Montréal InVivo, la cellule de mentorat BioSuccès du Réseau M a pour mission d’améliorer la réussite des entrepreneurs du secteur des sciences de la vie et technologies de la santé. Des mentors de qualité composés d’entrepreneurs et de dirigeants performants offrent leur accompagnement et partagent leur expérience. À Montréal, Claude Leduc et son mentoré Guillaume Fortin reviennent sur leur relation, entre complicité entrepreneuriale et partage de valeurs.

Mentoré par la cellule de mentorat BioSuccès du Réseau M, Guillaume Fortin a fondé Neurometric en 2013. Véritable laboratoire de neuromarketing, la compagnie propose d’améliorer l’engagement et la performance par une approche scientifique. Il a fait le choix de la cellule BioSuccès du Réseau M afin de profiter de l’expérience d’un professionnel aguerri dans son industrie.

Mentor depuis 20 mois, Claude Leduc est un PDG/COO avec 27 ans d’expérience internationale et de nombreuses réalisations pour des compagnies privées, certaines appartenant au classement Fortune 500. Son engagement au sein de la cellule BioSuccès à Montréal lui permet d’offrir ses qualités aux jeunes entrepreneurs comme Guillaume Fortin, pour mieux les faire briller.

Consultez aussi : Mentor et mentoré : un duo gagnant

Claude Leduc, mentor au sein du réseau Mentorat bioSuccès

Devenir entrepreneur : Pourquoi avoir choisi le programme du réseau Mentorat bioSuccès?

Guillaume Fortin: Si je parle aux membres de mon entourage de mes projets, je sais qu’ils vont être de tout cœur avec moi et leurs objections, s’ils en ont, risquent de manquer d’objectivité. Claude est une personne indépendante qui s’appuie sur son expérience et qui considère mon projet en toute impartialité

“ Ce que je suis venu chercher auprès du réseau Mentorat bioSuccès, c’est l’élargissement de mes perspectives et une remise en question de mes certitudes. ”

— Guillaume Fortin

Claude Leduc: Je me suis joint au réseau Mentorat bioSuccès, car j’ai parfois regretté de ne pas avoir eu de mentor. L’entrepreneur est souvent seul dans sa chaise. La solitude d’un PDG n’est pas qu’une illusion. Le mentorat permet de briser une certaine forme d’isolement. C’est une cause noble.

DE : Quels sont les avantages du programme?

GF: Initialement, le mentorat me paraissait un peu nébuleux. Pourtant, l’environnement du réseau est très professionnel. Chaque rencontre avec mon mentor représente une étape d’apprentissage dans mon parcours entrepreneurial. Je mûris comme entrepreneur, mais aussi comme personne. Claude n’est jamais directif ni catégorique. Il n’a pas réponse à tout, mais il me pose toujours les bonnes questions, et c’est en cherchant les réponses que je fais avancer ma société.

CL: Mentorat bioSuccès est une entité extrêmement bien structurée. Les gestionnaires qui mènent ce réseau sont bien organisés et très expérimentés. La direction du réseau organise de nombreuses réunions très productives et des rencontres entre mentors lors desquelles nous pouvons faire part de nos expériences respectives. Tout cela contribue à enrichir la relation que j’entretiens avec Guillaume.

DE: Que diriez-vous à quelqu’un qui aimerait bénéficier de mentorat, mais qui hésiterait à contacter le Réseau M, dont est membre Mentorat bioSuccès?

GF: N’attendez pas, foncez! Dans le quotidien, je ne peux pas parler de tout ce qui concerne Neurométric avec ma famille ou des associés. Les uns auront des avis trop subjectifs, les autres n’ont pas à tout savoir. En revanche, je parle de tout avec mon mentor. Cette relation est très privilégiée. Enfin l’entrepreneuriat, c’est de la résolution de problèmes en permanence, et comme entrepreneur, on a souvent besoin d’une oreille attentive.

CL: Des gens liés au tissu économique possèdent une belle expérience et souhaitent la partager. Devenir un gestionnaire de haut niveau requiert de nombreuses qualités. Certaines sont innées et d’autres, acquises. Le mentorat contribue à l’épanouissement du projet entrepreneurial. Si je prends le cas de Guillaume, il a déjà connu beaucoup de succès avec Neurométric, et je suis sûr qu’il va mener son entreprise vers les sommets. Comme mentors ou mentorés, nous cherchons tous à contribuer au bien commun, à savoir la réussite de l’entreprise.

DE : Quelles qualités le mentoré parvient-il à développer? Quelles sont les qualités pour devenir un mentor?

GF: Lorsqu’on est entrepreneur, on est déjà autonome. Toutefois, comme mentoré, je cultive mon ouverture d’esprit, j’aiguise mon esprit critique et mon sens de l’analyse. J’ai aussi développé ma disponibilité en m’investissant dans ma communauté comme directeur du volet Entrepreneurs de la Jeune Chambre de commerce de Montréal.

CL: Le mentor doit bien comprendre sa fonction et les limites de son rôle. Il doit avoir un très bon sens de l’écoute et une bonne capacité d’analyse en plus d’être capable de motiver tout en provoquant la réflexion.

Consultez aussi: Le mentor contribue à l’épanouissement de l'entrepreneur

Le programme de mentorat du réseau Mentorat bioSuccès en chiffres

  • 24 : le nombre de mentors
  • 20 : le nombre de mentorés du réseau Mentorat bioSuccès pour l’année 2015-2016

Envie d’en savoir plus?

Visitez le site Web de la cellule BioSuccès
Visitez le site Web du Réseau M pour retrouver les modalités du programme de mentorat et son actualité.


Bibliographie sur les problématiques liées au mentorat :

Renée Houde (2009), Des mentors pour la relève, PUQ
Inscrivez-vous à l'infolettre le Mentor express

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER