Histoires d'entrepreneurs

Supermarchés Avril : une croissance saine, L’histoire de Sylvie Senay

Supermarchés Avril : une croissance saine

L’histoire de Sylvie Senay

Après 12 années passées à tenir un magasin de produits naturels à Granby, Sylvie Senay et son conjoint Rolland Tanguay ont donné un coup d’accélérateur à leur entreprise en 2007. Nouveau nom, ouverture de six grandes surfaces supplémentaires, développement d’activités comme le prêt-à-manger… La chaîne de supermarchés santé Avril n’en finit plus de grandir afin de satisfaire l’appétit croissant des Québécois pour le biologique.

En 1995, Sylvie Senay, grande adepte d’un mode de vie sain, quitte son emploi dans une banque pour reprendre un petit magasin de produits naturels situé dans un centre commercial de Granby.

Deux ans plus tard, son mari, qui travaille dans la construction, la rejoint à la tête de la boutique. Cet entrepreneur-né voit l’avenir en grand, si bien qu’à l’aube du nouveau millénaire, le magasin déménage au centre-ville de Granby, doublant ainsi sa surface initiale.

Le succès du commerce dans ce nouveau local dépasse les attentes du couple. Les clients viennent de Drummondville, de Trois-Rivières et même de Québec pour y faire leurs emplettes. « Ils nous réclamaient l’ouverture d’une succursale dans leur région », se rappelle Sylvie Senay. 

Une expansion réussie

Cette demande pousse Sylvie Senay et son conjoint à se lancer à l’assaut du reste de la province en 2007. C’est ainsi qu’ils ouvrent six supermarchés sur une période de 10 ans, d’abord à Longueuil, ensuite à Brossard, à Lévis, à Magog, puis à Québec et à Sherbrooke. « Chaque fois, la clientèle était au rendez-vous », observe l’entrepreneure. En juin 2018, une succursale verra le jour à Laval.

C’est également en 2007 que la chaîne de supermarchés prend le nom d’Avril, un mot court et facile à retenir qui symbolise le renouveau et la fraîcheur.

Afin de stocker davantage de marchandises, Avril construit actuellement un entrepôt de 11 148 mètres carrés (120 000 pieds carrés) à Granby. L’entreprise pourra ainsi passer des commandes plus importantes et donc négocier de meilleurs prix.

Proposer des produits sains à bon prix constitue d’ailleurs la clé du succès d’Avril selon la fondatrice de la chaîne de supermarchés, qui souhaite démocratiser l’alimentation naturelle et issue de l’agriculture biologique. « Pouvoir manger des produits bons pour notre santé et pour celle de la planète ne devrait pas être réservé à une élite », affirme celle qui s’efforce de prouver que le biologique ne coûte pas plus cher que la nourriture traditionnelle. 

Le bien-être sous toutes ses formes

À l’heure où le commerce de détail souffre de la concurrence créée par le commerce en ligne, la multiplication des supermarchés Avril répond toutefois à un besoin exprimé par les clients. « Très informés, ils aiment poser des questions et lire les étiquettes », constate Sylvie Senay.

Au fil des ans, l’offre d’Avril s’est étoffée. En plus de vendre des aliments biologiques et naturels, dont des vins, les supermarchés proposent aussi tout un éventail de produits et de services santé : café bistro, prêt-à-manger, suppléments, produits de phytothérapie, cosmétiques, livres, soins esthétiques, service de consultation en naturopathie… « Les clients peuvent tout trouver sous le même toit », affirme l’entrepreneure. 

Lorsqu’Avril a emménagé dans sa nouvelle succursale de Granby en 2013, une clinique d’acupuncture, de naturopathie et d’ostéopathie a été créée juste à côté du magasin.

Consultez aussi : Yuzu sushi : un projet étudiant devenu grand

Un essor appelé à se poursuivre

En installant une grande surface de 3 716 mètres carrés (40 000 pieds carrés) à Laval, Sylvie Senay double la superficie habituelle du supermarché Avril pour faire évoluer son concept. Préférant s’abstenir de dévoiler les détails de ce projet, elle confie néanmoins qu’il fera la part belle à la restauration et au prêt-à-manger. En effet, ces rayons affichent une forte croissance ces dernières années.

Si cette nouvelle formule plaît aux clients, l’idée pourrait être transposée à d’autres magasins. Sylvie Senay et Rolland Tanguay songent aussi à ouvrir des supermarchés Avril dans d’autres villes du Québec, notamment sur la Rive-Nord, dans la région de Montréal, ou encore à Drummondville et à Trois-Rivières. D’ici là, ils comptent agrandir la succursale de Brossard, trop petite pour soutenir la demande toujours plus forte pour le biologique. 

Avril en chiffres

15 980 (172 000) : la superficie en mètres carrés (pieds carrés) de la surface de vente totale des supermarchés Avril après l’ouverture du magasin de Laval

800 : le nombre d’employés à partir de juin 2018

8 : le nombre de supermarchés que la chaîne comptera bientôt

Envie d’en savoir plus?

Visitez le site Web d’Avril