Histoires d'entrepreneurs

Go Wood: une entreprise qui touche du bois, L’histoire de Tania Brassard

Go Wood: une entreprise qui touche du bois

L’histoire de Tania Brassard

Go Wood est le projet de Tania Brassard et de son mari, Ralph DeRuiter. Elle s’est spécialisée dans le commerce de détail et en mode, et lui possède de l’expérience en informatique et en marketing électronique. Tous deux adeptes du Web, ils ont combiné leurs forces pour créer Go Wood, une entreprise qui propose, depuis 2014, des lunettes et d’autres produits en bois, en tirant profit du potentiel qu’offre le commerce électronique aux entrepreneurs. 

L’opportunité à saisir

Lors d’un voyage en Europe, ils sont tombés sous le charme de divers modèles de lunettes de bois. De retour au pays, le duo a recherché des produits similaires et trouvé bien peu d’équivalents satisfaisants. Ralph DeRuiter a donc réalisé une étude de marché et constaté que, de ce côté de l’Atlantique, ce type de produits n’était offert qu’aux États-Unis. L’occasion était belle : en créant une entreprise au Canada, il savait que l’algorithme de Google ferait bénéficier celle-ci d’un classement avantageux dans les résultats du moteur de recherche. Depuis un moment déjà, le couple caressait de surcroît l’idée de se lancer dans les affaires. Si Ralph DeRuiter avait déjà dirigé son entreprise spécialisée en création de sites Web, Tania Brassard, qui provient d’une famille d’entrepreneurs, savait qu’elle emprunterait tôt ou tard la voie de l’entrepreneuriat. « Nous adorons tout ce qui est sur Internet, souligne Tania Brassard. C’était donc naturel pour nous de lancer une entreprise en ligne. »

Les deux cofondateurs se sont donc engagés dans l’aventure tout en conservant leur emploi respectif afin de garder une source de revenus. Puis, ils ont progressivement diminué les heures consacrées à leur emploi pour se concentrer davantage sur Go Wood jusqu’à ce qu’ils soient prêts à s’y investir à temps plein. Le démarrage de l’entreprise a été entièrement financé par les économies personnelles du couple, qui réinvestissait dans celle-ci tous les profits pour la faire croître et explorer de nouveaux marchés. Afin d’exploiter les aptitudes du duo et d’offrir un produit à un prix raisonnable, Go Wood assure le contrôle de la qualité, le service à la clientèle, le développement des affaires et le marketing, mais elle délègue la production à différents fabricants à l’international. Chaque paire de lunettes est cependant vérifiée ici, à la main, avant d’être expédiée à son destinataire. 

Diversification

Depuis le début de l’aventure, le couple savait qu’il ne voulait pas se limiter à la vente de lunettes. C’est pourquoi Go Wood offre désormais des étuis pour téléphones portables et, depuis peu, des planches à découper. « Cette offre élargie nous permet de faire des ventes toute l’année plutôt que de concentrer la réalisation de notre chiffre d’affaires durant la saison estivale », explique Ralph DeRuiter. Dans cette même optique, Go Wood aimerait percer le marché australien, là où c’est en quelque sorte l’été à l’année. À moyen terme, l’entreprise continuera à élargir son offre afin de proposer des produits dans toutes les gammes de prix et de combler ainsi les différents besoins et désirs des amoureux du bois. 

Cette diversification permettra également à Go Wood de se démarquer de ses concurrents qui, s’ils étaient presque inexistants il y a cinq ans, se sont multipliés depuis. Cette concurrence accrue n’inquiète toutefois pas outre mesure les copropriétaires de Go Wood, qui jugent que leurs produits sont plus intéressants en ce qui a trait à la qualité. 

« Vu qu’on est sur le marché depuis quelques années, on nous connaît, précise Tania Brassard. Et nous demeurons heureux et fiers des produits que nous offrons. Ce sont souvent les petits détails qui font en sorte qu’un produit sera durable et agréable à porter. Nous avons mis des années à peaufiner nos produits. Nous savons maintenant quelle est la bonne courbure pour les branches, quelle vis doit être utilisée, etc. »

Tania Brassard

Petite entreprise voit grand

Go Wood génère 90 % de ses ventes grâce au commerce en ligne. Les produits de l’entreprise sont également offerts dans divers points de vente au pays et chez certains optométristes. Mais la croissance exponentielle qu’a connue l’entreprise est attribuable à son entrée sur la place de marché Amazon, qui permet à des tiers de vendre leurs produits sur la plateforme moyennant le versement d’un certain pourcentage de commission sur chaque vente. En effet, les produits Go Wood sont offerts depuis 2016 sur les versions canadienne, américaine, anglaise, française, italienne, espagnole et allemande du site de vente en ligne. C’est désormais par cet intermédiaire que Go Wood réalise la plus grande partie de son chiffre d’affaires. « Le système prend une cote sur nos ventes, c’est un fait, mais il nous ouvre également la porte à 300 millions d’utilisateurs », relativise Tania Brassard. Le système de marché d’Amazon est également pratique pour un petit commerçant comme Go Wood puisqu’il comprend l’entreposage et la distribution des biens vendus.

Passion entrepreneuriat

Seuls à la barre depuis le début dans cette aventure, Tania Brassard et Ralph DeRuiter adorent leur vie d’entrepreneurs. Chacun fait un peu de tout, de l’expédition au développement en passant par la comptabilité. « Quand tu commences petit, constate Ralph DeRuiter, tu dois tout faire toi-même. Moi, dans un monde idéal, je passerais mes journées entières à m’occuper du marketing en ligne pour faire croître l’entreprise. Je mettrais toutes mes énergies dans le développement. Mais il y a trop à faire. » L’effort en vaut toutefois la peine. Tania Brassard aime particulièrement pouvoir travailler pour elle-même et voir les progrès réalisés par l’entreprise. « C’est ultramotivant de voir exactement les résultats que le travail effectué génère. Et je trouve cela plus motivant de me lever le matin, car je suis contente d’aller travailler pour mon propre projet. » Ralph DeRuiter, lui, apprécie surtout la liberté de pouvoir faire ce qu’il veut, quand il le veut et comme il le veut. « Être entrepreneur, c’est faire ce que tu crois être la meilleure chose à faire pour ton entreprise. C’est la meilleure motivation qui soit. » À tout cela s’ajoute le plaisir qu’éprouvent les deux partenaires lorsqu’ils croisent quelqu’un qui arbore fièrement de belles lunettes en bois... 

L’entreprise en chiffres

6 : le nombre par lequel Go Wood a multiplié son chiffre d’affaires dans l’année qui a suivi son arrivée sur Amazon

7 : le nombre de pays où ses produits sont vendus

90 : le pourcentage des ventes provenant du commerce en ligne

 

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS?

Visitez le site Web de Go Wood

 

À l'agenda