Billets d'entrepreneurs · Lundi 4 décembre 2017

Se financer d’une manière différente

Le billet de Thomas Sychterz

Thomas Sychterz est le chef des opérations d’Ulule Canada en Amérique du Nord. Il compte bien assurer l’expansion de la plateforme de sociofinancement partout sur le continent. 

Quand on se lance dans un projet, on rêve à toutes les étapes dites enivrantes et « trippantes ». Être son propre patron, vendre ses produits et services avec succès… Par contre, la vaste majorité des projets commencent par un investissement minimal d’argent, d’effort et d’amour.

Par exemple, dans le cas d’Espace T, les fondatrices avaient besoin de liquidités pour acquérir l’espace et certains articles de cuisine. Elles ont tâté le terrain et, après avoir exploré plusieurs options, elles se sont tournées vers notre plateforme de sociofinancement appelée Ulule

Espace T est un projet créé par des amis et, comme c’est souvent le cas, il l’a été autour d’un café tout en discutant d’idées. Celle derrière Espace T était de créer, au même endroit, un salon de thé ou de café, un restaurant végétalien et un espace boutique. Il est bon de noter que ce concept n’existe pratiquement pas en dehors de Montréal! Par contre, c’est exactement ce que Véronik Lacombe et Yolaine Lafrance avaient en tête pour la ville de Saint-Jérôme quand elles ont imaginé Espace T. 

Une campagne de sociofinancement : une expérience enrichissante

Je me souviens que la préparation du lancement de leur campagne de sociofinancement a été très dynamique. Au-delà du financement, les retombées engendrées par cette campagne ont grandement dépassé les attentes des fondatrices d’Espace T. 

Consultez aussi : Comment bien réussir une campagne de sociofinancement

« On avait connu un bon début, mais on a fini en lion — une fin de campagne forte en émotions! », se rappelle Véronik Lacombe.

Je vous préviens, les revirements de situations sont très fréquents pour ceux qui lancent des campagnes de sociofinancement. Cela étant dit, l’effort en vaut toujours la peine, car la confiance gagnée et l’expérience vécue par le porteur du projet sont inestimables.

La plus belle surprise qu’une campagne de sociofinancement peut offrir, c’est la possibilité d’échanger avec les êtres humains. Vous avez cette chance unique de vous présenter et de captiver l’attention d’un grand nombre de gens.

Dans le cas d’Espace T, Véronik et Yolaine ont pu constater l’intérêt pour leur idée en testant le concept directement auprès du grand public et ainsi valider leurs hypothèses. En voyant augmenter le nombre de personnes qui les suivaient dans les réseaux sociaux, elles ont rapidement pris conscience qu’une campagne de sociofinancement est un outil très efficace pour communiquer avec sa communauté et même la développer de façon originale. Les interactions directes avec les donateurs et participants sont très précieuses.

Tous les gens qui font des campagnes de sociofinancement vous le diront : une campagne Ulule, c’est bien plus que du simple financement! 

Pour en apprendre davantage sur le sociofinancement, consultez le site Web de Ulule

 

 

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER