Voir plus loin · Lundi 6 juin 2016

D-Box à l'international

Voir plus loin

Claude McMaster est un ingénieur passionné d’innovation. Sa société D-Box est l’un des leaders mondiaux de l’industrie du divertissement immersif. Son but? Être à l’avant-garde d’un marché très effervescent et toujours en mouvement.

Consultant indépendant pendant de nombreuses années, Claude McMaster compte D-Box parmi ses clients. Quand l’entreprise connaît des difficultés, un ami lui demande de se joindre à la société. Il contribuera à la remise sur pied de l’entreprise avant d’amorcer son expansion au Québec et à l’étranger.

Innover pour exister

Lorsqu’il prend les rênes de D-Box, Claude McMaster place la recherche et le développement au cœur de la stratégie de l’entreprise afin d’en faire la référence mondiale au sein de l’industrie du divertissement immersif.

L’entreprise conçoit, entre autres, des sièges immersifs qu’elle installe dans les salles de cinéma du monde entier et qui bougent au fil de l’action pour enrichir l’expérience du spectateur. Pour y arriver, D-Box crée un service d’innovation, dont la mission est de faire l’inventaire des technologies existantes et de penser au futur. La société détient plus de soixante brevets et une soixantaine d’autres sont en instance 

Fier, Claude McMaster ne tarit pas d’éloges à l’égard de ses collègues. « D-Box possède des équipes incroyables. La première richesse de mon entreprise, ce sont les ressources dont elle dispose. Elle possède la technologie la plus avancée et la plus précise du monde. D-Box est à l’avant-garde.  

En 2009, Rapide et dangereux est le premier film proposé avec un système D-Box en salle. En 2010, un cinéma au Japon s’équipe de la technologie québécoise. 

S’exporter sans frontières

Très rapidement, l’entrepreneur fait évoluer le modèle de son entreprise qu’il adapte aux marchés ciblés.

« Nous avons mis au point des technologies capables de s’adapter aux films produits localement dans les 30 pays où nous sommes présents. »

Longtemps, la société a été un précurseur, devançant parfois les besoins des consommateurs potentiels.

« Pour réussir à l’étranger, il faut avoir un haut degré de paranoïa positive et chercher sans cesse à se démarquer. »

— Claude McMaster

Aujourd’hui, on trouve des sièges D-Box en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Asie, ces deux derniers continents représentant des marchés en forte expansion.

« Nous avons été les premiers à nous positionner là. Nous comprenons très bien les enjeux auxquels nous devons faire face et nous sommes à la fine pointe de la technologie. »

L’entrepreneur et les enjeux de la croissance

Avec un avantage concurrentiel conséquent, Claude McMaster a également frayé son chemin dans le secteur industriel en proposant des simulateurs de conduite de véhicule pour John Deere et Caterpillar.

Dans un avenir proche, l’entrepreneur québécois souhaite s’entourer des bons partenaires d’affaires, tant financiers que stratégiques, afin d’investir pour mieux faire connaître ses produits sur la planète 

À vrai dire, Claude McMaster cherche toujours à occuper le bon siège.  

D-Box en chiffres

  • 104 : le nombre d’employés
  • 20,6 : le chiffre d’affaires de la société en millions de dollars en 2015
  • 8 000 : le prix en dollars d’un siège D-Box pour la maison

Envie d’en savoir plus?

Visitez le site Web de D-Box

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER