Histoires d'entrepreneurs

Evive: bien s’alimenter de façon simplifiée , L'histoire de Claudia Poulin

Evive: bien s’alimenter de façon simplifiée

L'histoire de Claudia Poulin

Evive offre des cubes concentrés de fruits, légumes et protéines végétales surgelés pour la confection de smoothies instantanés afin de faciliter la vie des gens et encourager tout un chacun à s’alimenter sainement.

Chaque matin, Claudia Poulin consacrait une trentaine de minutes à la préparation de smoothies nutritifs pour bien entamer la journée. À l’époque, elle était en colocation avec des amis qui avaient des rythmes de vie très différents du sien. « Mon coloc se contentait souvent d’une barre tendre parce qu’il n’avait pas le temps de bien manger, explique la jeune entrepreneure. Je me suis dit qu’il était possible de trouver un équilibre entre les deux, et qu’il fallait simplifier la manière de préparer des aliments santé. »

C’est ainsi qu’est née l’idée d’Evive, une marque qui propose huit saveurs de smoothie en cubes surgelés, d’après les recettes maison conçues par Claudia Poulin, testées et approuvées par des nutritionnistes. Le meilleur dans tout ça ? Pas besoin de malaxeur. Il suffit de laisser fondre les cubes composés d’un assortiment de fruits, légumes et protéines végétales dans un liquide au choix – comme du lait de soja ou d’amande, par exemple –, d’attendre une vingtaine de minutes et de bien mélanger pour déguster des boissons biologiques et végétaliennes, sans aucun sucre ajouté ni agent de conservation.

Apprendre le métier d’entrepreneur

Claudia Poulin avait l’intuition qu’il fallait proposer aux gens des produits santé qu’ils pouvaient consommer facilement et rapidement chez eux, mais elle était loin d’être prédestinée aux affaires. « L’entrepreneuriat, ça ne m’avait jamais vraiment traversé l’esprit, admet-elle. Mon plan, c’était de travailler dans une école. » Alors qu’elle était à la maîtrise en psychoéducation à l’Université de Sherbrooke et que son copain, Dominic Dubé, achevait son baccalauréat en génie mécanique au même endroit, Claudia Poulin a vu le potentiel de son idée et a pris les moyens de ses ambitions. Le couple a d’abord expérimenté dans sa cuisine : Claudia et Dominic ont effectué de nombreux tests avec des tonnes d’ingrédients bio. Après des mois d’essais et d’erreurs, ils ont enfin réussi à créer le format idéal pour leurs cubes de smoothie surgelés.

La première année a été remplie d’obstacles. « Nous n’avions aucune connaissance du milieu des affaires ni du domaine alimentaire, indique Claudia Poulin. Ça a été très difficile parce qu’il fallait partir de rien pour réaliser notre rêve. On avait des jobines à droite et à gauche pour survivre, et peu d’expérience de travail puisqu’on sortait de l’université. Je me disais tout le temps : "Je fais ça sans même savoir si ça va déboucher quelque part." Mais j’étais passionnée par ce que je faisais. » Pour pallier le manque de connaissance, les entrepreneurs se sont entourés d’experts pour mieux comprendre la réalité du marché. À Espace-inc, un incubateur et accélérateur de Sherbrooke, ils ont rencontré des mentors et des gens du réseau qui ont eu un effet déterminant sur la réussite de leur projet. De la prise de commande à la production, en passant par la représentation et la distribution, l’équipe les a appuyés dans toutes les étapes du développement de l’entreprise. « On était de vraies éponges. On prenait tous les conseils qu’on nous donnait. Être à l’écoute, c’est essentiel au début, parce qu’on a toujours quelque chose à apprendre. »

Même si le produit n’était pas encore tout à fait prêt, et alors qu’ils continuaient à peaufiner leur modèle d’affaires, Claudia Poulin et Dominic Dubé envisageaient déjà la suite. Ils ont conçu un site Internet pour permettre les commandes en ligne par abonnement et ont commencé à promouvoir leurs smoothies sur les réseaux sociaux. Ils ont aussi fait des démarches pour assurer la présence d’Evive dans le monde du commerce de détail. « Au début, on devait faire nos preuves, admet Claudia Poulin. J’ai dû cogner aux portes, une épicerie à la fois, et essayer de convaincre les gérants. J’ai suivi leurs conseils pour faire connaître nos produits au public. » Chaque fin de semaine, Claudia Poulin participait à des événements de dégustation et faisait goûter ses smoothies elle-même dans les points de vente des environs. Et ça a marché : en 2016, une semaine seulement après avoir offert l’achat en ligne de cubes surgelés, Evive avait récolté quelque 300 abonnés. À peine deux ans plus tard, l’entreprise comptait plus de 600 points de vente au pays.

Un produit unique sur le marché pour réussir à se démarquer

Evive est l’une des seules marques offrant des smoothies en cubes surgelés en Amérique du Nord. L’entreprise avait toutes les chances de s’imposer, puisqu’elle a créé une toute nouvelle catégorie de produits ainsi qu’une communauté d’abonnés qui bénéficient de leurs services de livraison à domicile.

« Aider les gens à mieux s’alimenter en leur offrant des produits sains, c’est vraiment notre passion. Ce qui nous a permis de nous positionner sur le marché, ce sont les innovations que nous proposons pour répondre à ce besoin-là »

Claudia Poulin

En juillet 2018, un passage remarqué à l’émission Dans l’œil du dragon a eu un effet fulgurant sur les ventes d’Evive, avec une hausse de 800 % en moins de trois semaines. Au début de 2019, Evive a également attiré l’attention des investisseurs de l’émission Dragons’ Den, diffusée sur les ondes de CBC, lui permettant ainsi d’envisager de croître ailleurs au pays et même aux États-Unis. Car si les produits d’Evive sont offerts partout au Canada, 85 % des points de vente sont au Québec et 10 % se trouvent en Ontario. « Notre objectif est d’augmenter nos parts de marché dans le reste du pays tout en développant une nouvelle gamme de saveurs et de produits », affirme Claudia Poulin.

« Je suis fière de ce que nous avons fait jusqu’à maintenant », conclut-elle. « Nous avons tout fait, sans formation en nutrition, sans même suivre un cours de marketing. Quand on ne possède ni les moyens, ni l’expérience, ni les connaissances, c’est très ardu, mais on finit par comprendre tout le processus mieux que personne. Le plus important, ça reste la persévérance. Tu peux avoir envie de tout abandonner au moins 1000 fois, mais tu continues quand même parce que tu y crois. »

Evive en chiffres

25 : le nombre d’employés d’Evive

800 : le nombre approximatif d’épiceries où l’on peut trouver les produits d’Evive au Canada

6000 : le nombre d’abonnés qui reçoivent une boîte de smoothies à la maison après avoir commandé en ligne

 

Envie d’en savoir plus ?

Visitez le site Web d’Evive.

À l'agenda