Pratico-pratique

Embaucher ou s’associer : quelle voie choisir ?, Pratico-pratique

Embaucher ou s’associer : quelle voie choisir ?

Pratico-pratique

Contenu présenté par

Les affaires vont bien pour votre entreprise, la demande est forte et vous n’arrivez plus à répondre à la demande ? Vous songez à vous entourer, mais difficile pour vous de déterminer si vous désirez embaucher ou vous associer…

Chacune comporte ses avantages et ses inconvénients. Philippe Richard Bertrand, associé et chef de la croissance chez Amplio Stratégies et chef de la croissance chez Univers Interactif, dresse le pour et le contre de chacune pour vous aider à faire le choix qui vous convient. 

L'associé 

Toute bonne entreprise se divise en 3 volets stratégiques : la vente, la production et l'administration. Pour réussir en affaires, il est important que chaque partie ait éventuellement un collaborateur investi à sa tête.  

L'associé n'a pas son pareil pour la valorisation d'une entreprise à long terme. «Vous avez intérêt à avoir des associés pour pallier vos lacunes», estime Philippe Richard Bertrand. Très bénéfique à plusieurs égards, cette forme de partenariat comporte toutefois des obligations et certains désavantages avec lesquels vous devez être prêts à composer.

Des avantages

  • Plus d'attachement et d'engagement

Il s'agit d'un plus dans un contexte où la main-d'œuvre change fréquemment d'emploi. Qui plus est, «lorsqu'un problème se présente, les heures ne comptent plus pour les associés», indique Philippe Richard Bertrand. 

À moins d'une exception, un employé ne travaillera jamais 80 heures dans une semaine sans rémunération supplémentaire. 

  • De meilleures décisions 

Si vous vous entourez de bons partenaires, la confrontation de deux points de vue peut vous mener à une décision plus judicieuse que si vous la prenez seul, et ainsi faire progresser votre entreprise. 

«J'ai déjà échoué en affaires, car j'ai embauché des personnes ou je me suis associé à des gens qui étaient comme moi», raconte-t-il.

Envie d’en savoir plus?

Consultez l’article complet sur le site de Desjardins

À l'agenda