Histoires d'entrepreneurs

Monsieur Glace : le succès est dans le sac, L’histoire de Frédérick Goulet

Monsieur Glace : le succès est dans le sac

L’histoire de Frédérick Goulet

Frédérick Goulet a d’abord vendu des sacs de glace pour dépanner des commerçants. Aujourd’hui, son entreprise Monsieur Glace fait partie des gros joueurs de l’industrie des glaçons dans la grande région de Montréal et lorgne le reste du Québec.

Monsieur Glace fabrique et distribue de la glace, mais pas n’importe laquelle : de la glace de qualité alimentaire. Celle-ci, contrairement à la glace réservée au domaine du béton par exemple, peut entrer en contact avec des aliments destinés à la consommation. Les dépanneurs, campings, marinas, traiteurs et festivals ne peuvent s’en passer! Même les travailleurs de la construction dépendent d’elle. « Sur les chantiers, il est désormais obligatoire pour les travailleurs d’avoir des glaçons dans leur cruche d’eau parce que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) l’exige », explique Frédérick Goulet, fondateur et propriétaire de Monsieur Glace.

C’est lorsqu’il gérait le restaurant Mikes de ses parents, à Saint-Jean-sur-Richelieu, que le jeune entrepreneur de 34 ans a flairé l’occasion d’affaires. Un beau jour de 2006, deux propriétaires de commerce se sont attablés dans son établissement. De fil en aiguille, ils lui ont confié qu’ils manquaient de sacs de glace à cause du bris récent de leur appareil servant à en produire. Coïncidence heureuse : l’entreprise familiale venait d’investir dans une nouvelle machine à glace. « J’ai proposé de les dépanner, raconte-t-il. Peu après, ils sont revenus me voir, puis se sont mis à m’envoyer des clients qui avaient les mêmes besoins qu’eux. »

La production de glaçons, qui allait devenir peu après l’activité principale de Monsieur Glace, s’est poursuivie et a augmenté tranquillement jusqu’au jour où, le bouche-à-oreille aidant, l’International de montgolfières de Saint-Jean-Sur-Richelieu a frappé à sa porte. « Cela nous a donné un sacré coup de visibilité et de crédibilité, se souvient l’homme d’affaires. Assez pour nous propulser ailleurs en Montérégie, puis sur l’île de Montréal en 2009. » Depuis, l’entreprise a ajouté des organisations de renom à son portefeuille de clients, comme Evenko et le Festival Juste pour Rire.

Prendre des décisions difficiles

Aujourd’hui, Monsieur Glace fait partie des gros joueurs de la glace dans la grande région métropolitaine de Montréal, Rive-Sud et Rive-Nord comprises. En cours de route, Frédérick Goulet a toutefois dû faire plusieurs choix difficiles, comme celui, en 2011, de ne pas reprendre les rênes du commerce familial.

« J’étais rendu à la croisée des chemins, trop occupé à concilier mes deux réalités. J’ai finalement décidé de me consacrer à temps plein à la glace. »

— Frédérick Goulet

Cette décision, ses parents l’ont accueillie favorablement, malgré tout. « Comme ils sont entrepreneurs, ils ont très bien encaissé la nouvelle et ont compris pourquoi je prenais cette décision. Leur peur de me voir échouer fait aujourd’hui place à une très grande fierté », souligne Frédérick Goulet, qui leur attribue sa soif d’entreprendre. Il semble avoir fait le bon choix puisqu’en 2012, il s’est vu remettre le prix Jeune personnalité d’affaires par Génération XYZ. 

L’acquisition de plusieurs congélateurs, comme ceux qu’on retrouve devant les dépanneurs, a été un autre élément important pour la croissance de Monsieur Glace. Ces appareils n’étant vendus qu’aux États-Unis, Frédérick Goulet a dû se résoudre à les importer et à les payer très, très cher. « La conjoncture économique à ce moment-là nous a désavantagés, mais nous sommes quand même allés de l’avant », confie-t-il. 

Heureusement, cet investissement a été payant; en 2014, les dépanneurs approvisionnés par Monsieur Glace ont connu un achalandage accru en raison du Ice Bucket Challenge. « Nous avons dû déployer plus d’effectifs pour réapprovisionner les dépanneurs qui se faisaient littéralement dévaliser, se remémore-t-il. La demande de glace était énorme — c’était du jamais vu. » Cet automne-là, les ventes de Monsieur Glace ont quadruplé.

Fournir un service impeccable

Ce qui permet à Monsieur Glace de se démarquer de ses concurrents, c’est son service rapide, simple et efficace. En plus de livrer ses sacs de glaçons chez ses clients, l’entreprise se fait un devoir de remplir leurs congélateurs et, dans le cas de grands événements, de déplacer ces appareils à des endroits stratégiques. 

En outre, une personne du service à la clientèle est toujours disponible pour répondre aux clients dès le premier tintement de la sonnerie. « Nos clients ne manquent jamais de glace. L’aspect clés en main de notre service est notre signature », affirme Frédérick Goulet, dont l’entreprise occupe une usine de Chambly depuis 2016. 

Dans les prochaines années, Monsieur Glace sera appelé à prendre de l’expansion ailleurs au Québec — des discussions sont en cours avec des distributeurs dans la région de Québec, notamment. « Ces projets devraient aboutir d’ici deux à trois ans. À court terme, nous comptons devenir les fournisseurs officiels de glace de nouveaux événements à Montréal. » 

Monsieur Glace en chiffres

  • 25 : le nombre d’employés en saison estivale
  • De 30 à 50 : le taux de croissance (en pourcentage) du chiffre d’affaires annuel de Monsieur Glace
  • 12 000 : le nombre de sacs de glace de 3 kg pouvant être produits quotidiennement

Envie d’en savoir plus?

Visitez le site Web de Monsieur Glace



À l'agenda