Histoires d'entrepreneurs

Avoir du flair en affaires, L’histoire de Jessica Harnois

Avoir du flair en affaires

L’histoire de Jessica Harnois

Jessica Harnois est encore adolescente lorsqu’elle décide que sa carrière alliera sa passion pour le vin (elle s’est déjà découvert un nez très fin) et l’entrepreneuriat. « J’ai commencé à travailler en restauration à 14 ans avec l’intention de gravir les échelons un par un, se souvient-elle. Au début, je faisais la plonge et je mettais tous mes sous de côté pour, un jour, fonder mon entreprise. »

Quatre ans plus tard, elle suit un cours de mixologie à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). Elle obtient ensuite un baccalauréat en communication, une attestation de spécialisation professionnelle (ASP) en sommellerie et un MBA avant de partir en voyage afin d’apprendre l’anglais et l’espagnol et de parfaire ses connaissances sur la culture viticole un peu partout sur le globe. 

À 21 ans, tandis qu’elle poursuit ses études, Jessica Harnois fait son entrée au bar du réputé Toqué!. « Je servais d’assistante à Angelo Forcherio, qui était le sommelier de l’établissement à l’époque, raconte-t-elle. Je dégustais les vins qu’on servait aux clients — de 70 à 120 vins par soir! Ça s’est révélé une expérience très formatrice. »

Jessica inc.

Sensiblement à la même époque, elle réalise son rêve entrepreneurial en lançant son entreprise d’animation en sommellerie. Cette entreprise, Jessica Harnois ne cessera jamais de la développer, même après qu’elle aura été repêchée par la Société des alcools du Québec comme acheteuse de vins de prestige, qu’elle aura publié des ouvrages spécialisés sur le vin et qu’elle aura été tour à tour présidente de l’Association canadienne des sommeliers professionnels et vice-présidente de l’Alliance panaméricaine des sommeliers.

Aujourd’hui, cette entreprise se décline en trois divisions : Jessica Harnois Médias, la branche qui est notamment derrière la création des vins Bù; Dégustation Vegas, l’application mobile qu’elle a conçue pour l’initiation à la dégustation d’alcool; et Vins au féminin, l’agence d’animation qui a subi moult transformations depuis sa création.

« En affaires, c’est impossible de réussir seul! Un bon leader, c’est un visionnaire qui sait recourir aux bonnes personnes pour concrétiser sa vision. Le jour où je n’ai plus suffi à la demande pour honorer tous les contrats qu’on me confiait en animation, j’ai décidé de faire appel à d’autres filles pour m’épauler et j’ai créé l’agence. »

 

Parmi ces femmes figurent des expertes du vin telles que Véronique Rivest (deuxième au concours Meilleur sommelier du monde en 2013) et la journaliste spécialisée Karyne Duplessis-Piché (auteure de l’ouvrage Vive le vin!).

Entre autres services, l’agence offre des conférences, des ateliers sur les accords vins et mets, et les cours de dégustation Savori offerts à domicile. « Je suis ambassadrice pour Éduc’Alcool, explique l’entrepreneure. C’était donc important pour moi d’offrir aux gens un service sans risque. Avec Savori, l’instructeur se déplace chez les participants, qui peuvent ainsi boire un verre en toute sécurité, sans devoir prendre le volant par la suite. »

Un modèle pour les femmes et la relève

À la grande fierté de l’entrepreneure, le modèle d’affaires de Vins au féminin est unique au monde. « La sommellerie a de tout temps été une activité presque exclusivement masculine, et ce, dans tous les pays. La mise sur pied réussie de cette agence composée de femmes de chez nous reconnues et réputées démontre bien tout le chemin que nous avons parcouru en matière d’égalité au Québec… même s’il reste évidemment du travail à faire! » 

La jeune mère s’est en outre donné la mission de démontrer aux femmes qu’il est tout à fait possible d’allier affaires et maternité. « Grâce aux outils Web et au télétravail, qui sont de plus en plus répandus, le modèle traditionnel de l’entrepreneuriat semble appelé à changer. En s’assouplissant, il permettra à de plus en plus de mères de prendre leur place dans le milieu des affaires. » 

Jessica Harnois parle de la place qui revient aux femmes, mais aussi de celle qui leur convient. « Je veux mener mon entreprise selon ma vision et à ma façon. J’aurais la capacité de gérer des millions et des millions, mais je ne cherche pas à obtenir plus de pouvoir et d’argent. Mon ambition se situe davantage dans l’équilibre — et dans le bonheur. Récemment, ma fille de neuf ans m’a dit : “Plus tard, je veux faire comme toi : je veux aimer mon travail.” J’y repense, et j’ai encore les larmes aux yeux. C’est le plus beau compliment qu’on m’ait jamais fait. »

Jessica Harnois en chiffres :

12 : le nombre de sommelières employées par Vins au féminin — un chiffre qui double lors des périodes achalandées

250 : le nombre d’employés de l’usine où sont produits les vins Bù

2 : le rang du vin blanc Bù Splendido au palmarès des vins les plus consommés au Québec

Envie d'en savoir plus? 

 Visitez le site Web de Jessica Harnois

À l'agenda