Histoires d'entrepreneurs

Altitude Sports : croître grâce au Web, L’histoire de Maxime Dubois

Altitude Sports : croître grâce au Web

L’histoire de Maxime Dubois

Près d’une vingtaine d’années après s’être rencontrés, les amis Maxime Dubois et Alexandre Guimond sont devenus coprésidents d’Altitude Sports, une enseigne spécialisée en vêtements sportifs et urbains.

Bien que leur histoire d’amitié ait débuté dans les années 1990, c’est au tournant des années 2000, alors qu’ils étudiaient à l’université et qu’ils étaient colocataires, qu’a commencé à se dessiner leur destin entrepreneurial. Pour boucler les fins de mois, Alexandre Guimond travaillait comme vendeur au magasin
Altitude Sports, alors situé sur la rue Saint-Denis à Montréal. En 2004, persuadé que l’entreprise gagnerait à développer son volet Web, il a convaincu son patron de le laisser s’y consacrer à temps plein.

 En 2008, après quelques années passées dans le monde de la publicité télévisée, Maxime Dubois a rejoint son ami à Altitude Sports à titre de directeur marketing. Quand ils ont décidé d’acquérir l’entreprise et de la diriger ensemble en 2011, il s’est aussitôt retrouvé responsable des achats, du marketing et des ressources humaines, tandis qu’Alexandre Guimond a été chargé des opérations, des finances et des TI.

« Si on a choisi d’acheter une marque plutôt que de lancer la nôtre, c’est parce qu’on la connaissait bien et qu’on savait qu’elle était déjà rentable. Conséquemment, on n’a jamais eu de difficulté à obtenir un prêt bancaire et on a pu concrétiser chacun de nos projets et permettre à l’entreprise de prendre de l’expansion rapidement. »

— Maxime Dubois

 La preuve en est le chiffre d’affaires d’Altitude Sports, lequel s’est multiplié par plus de six au cours des cinq dernières années. 

Se repositionner sur l’échiquier

Les jeunes hommes d’affaires ont fait le pari de repositionner la marque en misant essentiellement sur l’expérience client en ligne. « On se fait un point d’honneur d’offrir un excellent service à la clientèle, et ce, en tout temps, souligne Maxime Dubois. Toutes les commandes sont traitées, préparées et envoyées dans les trois heures, même dans les périodes achalandées comme celle du Vendredi fou. »

On constate ce souci de satisfaire le client jusque dans le service des retours. « On veut que les clients soient à l’aise de tester la marchandise, explique le coprésident d’Altitude Sports. Tu hésites entre deux couleurs, deux modèles, deux grandeurs? Commande tout! Tu feras tranquillement ton choix final chez toi, sans ressentir la pression d’un vendeur. On envoie aussi toutes les commandes avec un bordereau de retour adressé dans un emballage réutilisable. De plus, le remboursement est toujours effectué dans les plus brefs délais. »

L’approche du duo fait visiblement mouche : 98 % des ventes de l’entreprise sont désormais réalisées en ligne et le reste dans la boutique, qui a désormais pignon sur rue à Mont-Tremblant. 

Sortir du lot

Ces dernières années, les deux passionnés de plein air qui, selon les dires de Maxime Dubois, sont aussi des « geeks des technologies de mode sportive » ont par ailleurs conclu de fructueuses collaborations avec des marques de réputation internationale.

Par exemple, ils ont créé avec Quartz Co. un parka exclusif doublé d’asclépiade, une mauvaise herbe cultivée au Québec. « Il s’agit d’un isolant végétal — donc non animal — renouvelable et hydrophobe. Une fibre super qu’on commence tout juste à utiliser sur la scène mondiale. On est fiers d’avoir participé à une telle innovation parce que c’est dans notre ADN d’offrir à tous des produits écologiques et durables. »

Les manteaux et les bottes d’hiver dites « de ville » constituent d’ailleurs la plus grande part du marché des amis entrepreneurs. « Bien qu’on soit en mesure d’équiper quelqu’un qui désire escalader l’Everest, on veut d’abord que tout le monde se sente à l’aise de porter nos vêtements… sans craindre d’avoir l’air d’un explorateur dans le métro! », remarque Maxime Dubois en riant.

Relever les prochains défis

Au cours des prochains mois, Maxime Dubois et Alexandre Guimond mettront sur pied une place de marché pour la vente à commission des produits de leurs marques partenaires. « Ces produits seront expédiés directement des entrepôts des marques concernées, un peu comme le fait Amazon, mais on fera en sorte de maintenir l’excellence de notre service à la clientèle. » 

Cette nouvelle initiative constitue le plus grand axe de croissance de l’entreprise. Elle permettra à Altitude Sports, d’une part, de multiplier considérablement la quantité de produits qu’elle offre et, d’autre part, de faire plus que jamais figure de référence en matière de commerce électronique.

L’entreprise en chiffres :

365 : le nombre de marques offertes

65 : le pourcentage des commandes passées à l’extérieur du Québec

150 : le nombre d’employés (ce chiffre passe à 200 durant l’hiver)

3 : le nombre de sites Web dirigés par le dynamique duo; outre la boutique en ligneAltitude Sports, le tandem a créé le site La Dernière Chassepour la vente ferme au meilleur prix au Canada de ses soldes de stocks, et un blogue destiné aux amateurs de plein air

2 : le nombre de numéros annuels du magazine imprimé à l’intention des clients

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS?
Visitez le site Web d’Altitude Sports.