Billets d'entrepreneurs

NOVAlex : des services juridiques de pointe pour tous les justiciables, Le billet de Ryan Hillier

NOVAlex : des services juridiques de pointe pour tous les justiciables

Le billet de Ryan Hillier

À la fois cabinet d’avocats spécialisés en droit des affaires et organisme communautaire juridique, NOVAlex offre des services rémunérés aux entreprises établies et accompagne gratuitement les individus à faibles revenus, les OBNL et les entreprises en démarrage admissibles. Ryan Hillier en est le cofondateur et le chef de la direction. Il nous raconte son parcours ici.

J’ai commencé ma carrière d’avocat alors que j’étais encore très jeune. Assermenté à 21 ans, j’étais, à cette époque, certainement le plus jeune avocat en exercice au pays, du moins parmi les plus jeunes. J’ai travaillé plus de 10 ans dans les cabinets nationaux. En plus de mon travail juridique, j’ai toujours été très impliqué dans les causes qui me tiennent à cœur. J’ai notamment eu la chance d’être président de la Jeune chambre de commerce de Montréal (JCCM) et j’ai participé à de nombreux comités de financement, dont ceux de la Fondation de l’hôpital de Montréal pour enfants et du Festival TransAmériques.

Le grand déclic

J’ai décidé de souligner mon 30e anniversaire d’une manière plutôt originale. J’ai eu l’idée d’organiser une grande fête dans un bar de quartier et de demander à ma famille et à mes amis de payer pour y assister plutôt que de m’offrir un cadeau! Heureusement, ils ont embarqué, et j’ai pu remettre tous les profits de la soirée à L’Ancre des Jeunes, un organisme qui vise à favoriser la persévérance scolaire chez les jeunes, une cause qui m’a toujours interpellé. 

Dans les jours qui ont suivi cet événement, j’ai commencé à réfléchir plus sérieusement à l’impact que je voulais avoir dans la société et à la façon dont je pouvais changer le cours des choses grâce à ma formation et à mon expérience en tant qu’avocat. C’est à ce moment que l’idée de rendre des services juridiques de pointe accessibles à l’ensemble des justiciables, des plus démunis aux grandes multinationales, commence à me trotter dans la tête…

À cette époque, je travaillais avec Sophie Tremblay dans un grand bureau du centre-ville de Montréal et je savais qu’elle s’impliquait beaucoup dans le domaine de l’économie sociale et qu’elle cherchait elle aussi à rendre les services juridiques plus accessibles. En bon avocat, je lui ai d’abord fait signer une entente de confidentialité — eh oui! — pour ensuite l’inviter à prendre un verre afin de lui parler de mon projet. Cette rencontre a été le début d’une grande aventure! Nous avons quitté nos emplois et, en 2016, nous avons fondé ensemble NOVAlex, dont l’offre est en parts égales commerciale et sociale, c’est-à-dire que pour chaque heure de services juridiques facturée à un client, nous offrons une heure de services pro bono à des individus à faibles revenus, à des OBNL et à des entreprises en démarrage admissibles.

Sur la base de l’expérience que j’ai vécue en lançant mon entreprise, je suis de plus en plus convaincu que l’entrepreneuriat est un excellent moyen de mobiliser les gens. Si on réussit le moindrement à capter l’attention d’autrui en expliquant bien son projet, on fait tomber toutes les barrières. Depuis nos débuts, le nombre de personnes qui nous ont téléphoné pour nous donner des conseils, nous offrir de l’aide et même nous confier des clients est incroyable.

Le modèle d’affaires

La plupart du temps, mes collègues avocats qui pratiquent dans les cabinets plus traditionnels me demandent comment nous réussissons au juste à prospérer sur le plan financier « en dépit » de notre modèle d’affaires. Or, la réponse est bien simple. En réduisant nos coûts d’exploitation de façon importante, les marges de profit dégagées pour chaque heure facturée à des clients commerciaux nous permettent d’offrir de notre temps à ceux qui en ont le plus besoin. Certes, nos bureaux ne possèdent pas de planchers en marbre et leurs murs ne sont pas ornés de tableaux de grands peintres. En contrepartie, l’expertise de notre équipe rivalise avec celle des meilleurs cabinets spécialisés en droit des affaires, en droit de l’emploi et en litige, et à des prix nettement plus accessibles. Bientôt, nous étendrons notre offre de services au domaine de la propriété intellectuelle en intégrant de nouveaux professionnels renommés à notre équipe.

Le modèle d’affaires de NOVAlex est unique. Il comprend, d’une part, un cabinet d’avocats spécialisés en droit des affaires constitué en société par actions et, d’autre part, un organisme communautaire juridique constitué en OBNL. Ainsi, plutôt que de financer nos services pro bono à l’aide de subventions gouvernementales ou de dons privés, nous utilisons les revenus générés par le cabinet pour payer les dépenses de l’organisme. Cette formule a également l’avantage de permettre à notre équipe de se charger de dossiers importants de nature commerciale, tout en œuvrant à la défense de personnes ou d’organisations dont les dossiers la touchent particulièrement sur le plan humain. C’est très gratifiant de changer la vie de quelqu’un simplement en faisant son travail.

Pour nos clients payants, notre argumentaire est vendeur : nous leur offrons une expertise de pointe (tous nos avocats proviennent des plus grandes firmes de Montréal) à des tarifs plus concurrentiels que ceux des grands cabinets traditionnels, tout en leur garantissant qu’en faisant appel à nos services, ils auront un impact social important et direct. Nous trouvons cette formule plutôt gagnante!

L’équilibre

NOVAlex a également été, pour moi, une manière de créer un meilleur équilibre à ma vie. Je suis un adepte du sport et, en travaillant sans relâche dans les grands cabinets, je n’arrivais pas à combiner cette passion et celle que je nourris pour mon travail. L’être humain — et son bonheur — est au centre des priorités de mon entreprise. Je suis heureux de pouvoir dire qu’aujourd’hui, en plus d’être chef d’une entreprise en croissance, je suis en mesure de pratiquer le cardiovélo quotidiennement… et même de l’enseigner depuis mai 2017! 

À mon sens, quand on se lance dans les affaires en 2018, son projet d’entreprise devrait impérativement avoir, au cœur de ses visées, celle de générer d’importantes retombées sociales. Même s’ils ne s’en rendent pas compte, les entrepreneurs constitueront une grande partie des agents de changement social dans le monde et dans les différents secteurs d’activité. À NOVAlex, nous sommes fiers que notre cabinet soit le premier au Québec à avoir reçu la certification B. Corp. Et ce n’est qu’un début!

ENVIE D'EN SAVOIR PLUS? 

Découvrez la vision et la culture d'entreprise de NOVAlex. 

À l'agenda