Histoires d'entrepreneurs · Lundi 14 décembre 2015

Arnaud Montpetit lance Poudre noire en sortant de l'université

L'histoire d'Arnaud Montpetit

Au Québec, le talent entrepreneurial n’attend pas. Pour Arnaud Montpetit, se lancer en affaire semblait une évidence. Il y a plus de deux ans, ce jeune PDG a créé Poudre noire, une agence numérique dont l’expertise mêle science et créativité, marketing et stratégie d’affaires. Retour sur un parcours et des aspirations qui ne jettent aucune poudre aux yeux.

Arnaud Montpetit est un jeune homme énergique qui ne cesse de passer brillamment les étapes. Fraîchement émoulu de l’université en 2012, il trouve immédiatement un emploi dans lequel il doit repenser le plan d’affaire d’une fondation. « J’ai reçu mon diplôme un vendredi et j’ai commencé à travailler le lundi suivant ». Après trois mois en poste, il annonce à son patron qu’il souhaite se lancer en affaires. 

Un élan de créativité fondé sur des données scientifiques

Parallèlement, Arnaud Montpetit était à la recherche, avec son associé, d’un concept de service Web novateur et saisissant. Une fois celui-ci trouvé, l’agence Poudre noire est née. Parmi les activités de cette entité montréalaise : commerce et marketing numériques, développement Web, communication intégrée et consultation. En décembre 2012, l’ancien employeur de l’entrepreneur est devenu son premier client.

La famille comme source d’inspiration entrepreneuriale

Ce président d’entreprise d’à peine vingt-cinq ans reconnaît que le déclic s’est produit lors d’un stage dans une agence de communication. « J’ai toujours su que je voulais faire ça. Ce stage a renforcé ma motivation. J’avais d’ailleurs lancé ma première entreprise de service vidéo au cégep. De nombreux membres de ma famille sont très actifs dans le domaine de l’entrepreneuriat. Ce sont eux qui m’inspirent et qui m’aident ».

Ce titulaire d’un baccalauréat en administration, avec concentration en marketing, et d’une maîtrise en commerce électronique de l’Université de Sherbrooke a son oncle pour mentor et sa famille pour moteur.

Conseils sans candeur d’un jeune entrepreneur

« L’entrepreneuriat, c’est un risque qu’il faut accepter et ne pas redouter. »

— Arnaud Montpetit

Il avoue s’être lancé en affaires sans aucune appréhension. Fougue de la jeunesse ou naïveté attribuable à sa précocité? Le président de Poudre noire dynamite les idées reçues : « C’est certain qu’avec le peu de recul dont je disposais, je ne me rendais pas compte de ce que cela représentait. Comptabilité, questions juridiques, plan d’affaires : il faut aller chercher des ressources compétentes et ne pas s’imaginer qu’on peut assumer les rôles dans tous ces domaines. »

Lorsqu’on lui demande s’il a un conseil à donner aux jeunes Québécois, il répond sans hésiter : « Il ne faut pas trop y penser, laisser ses réticences de côté. C’est sûr qu’il est important de tenir compte des avis et critiques formulés par les autres, mais quand vient le temps d’agir, il n’y a pas une minute à perdre. À trop réfléchir, on finit par perdre le sens de l’action. Et entreprendre, c’est agir. Pour soi, comme pour les autres. »

La troisième année d’activité : l’âge de raison de l’entrepreneur

Dans le carnet d’adresses de l’agence, on trouve celles du créateur d’arômes Foodarom, de l’agence de relations publiques et de marketing sportif Marie-Annick L’Allier, ou encore de l’Association des vignerons du Québec. « Il faut respecter son client. Au sein de Poudre noire, notre mot d’ordre, c’est l’honnêteté. »

Aujourd’hui, l’agence compte 10 employés. D’ailleurs, lorsqu’on lui parle de son équipe, Arnaud Montpetit confie : « Avoir une équipe qui dépend de moi, c’est l’une des sources de ma motivation. Je veux réussir avec eux et pour eux. »

Poudre noire s’est créé une niche dans l’agroalimentaire et vient tout juste de racheter les parts de son ange financier, celui qui a accompagné Arnaud Montpetit et son équipe pendant deux ans.

Quand on lui demande comment il imagine son agence dans cinq ans, Arnaud Montpetit esquisse un sourire. « On aimerait remplacer les grosses agences numériques et faire souffler un vent de jeunesse sur notre industrie. »

L’avenir appartient à ceux qui commencent tôt.

Poudre noire en chiffres

  • 25 : la moyenne d’âge
  • 10 : le nombre d’employés
  • 75 % : la croissance annuelle de l'entreprise

Envie d'en savoir plus? 

Visitez le site web de Poudre noire 

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER