Histoires d'entrepreneurs

Artopex: une histoire de famille

L'histoire de Daniel Pelletier

Dimanche 5 juin 2016
Daniel Pelletier, président du manufacturier de mobilier de bureau Artopex, sait conjuguer affaires et famille. Depuis quelques années, ses fils, Francis et Martin, reprennent tranquillement les rênes de l’entreprise. Rencontre avec un entrepreneur qui sait mobiliser la relève.

Daniel Pelletier a toujours vécu l’entrepreneuriat comme une histoire de famille. Dès 1987, Il fait une série d’acquisition d’entreprises avec ses frères Maurice et André. Leurs rachats les mèneront à l’acquisition d’Artopex qui, aujourd’hui, fabrique des solutions pour les bureaux allant de chaises ergonomiques aux tables de conférences.

Les enjeux du transfert en milieu familial

Daniel Pelletier pense à sa relève en 2007. Lorsque ses frères partent à la retraite en 2006 et 2010, aucun de ses neveux et nièces ne souhaitent reprendre le flambeau. Il rachète alors les parts de ses frères et débute avec ses enfants le processus de reprise.

« Face à une reprise, le plus grand enjeu est le temps » souligne Daniel Pelletier. Pas question de réaliser une telle opération du jour au lendemain. La sortie de M. Pelletier se fait graduellement.

Consultez aussi : À qui et comment passer le flambeau?

« Les mots clefs d’une relève réussie sont préparation, patience et organisation. Il ne faut pas brusquer les choses et il faut prendre le temps de bien planifier sa relève. »

Daniel Pelletier

Francis et Martin s’impliquent dès l’adolescence en travaillant chaque été dans l’entreprise familiale. Martin obtient un baccalauréat en finance et Francis en marketing. L’un s’occupera des ventes pendant que l’autre agira sur la structure financière et le développement de produits. À l’image de Daniel Pelletier et de ses frères, la nouvelle génération est complémentaire et sait unir ses forces.

Daniel, Martin et Françis Pelletier

Des procédures pour reprendre

Face à un processus de transfert parfois difficile, Daniel Pelletier décide de suivre une formation sur la relève à HEC Montréal avec son épouse et ses fils. Pendant 5 jours en 2009, la famille Pelletier écoute des experts sur diverses problématiques liées au transfert en milieu familial.

« Cette formation nous a permis de réaliser ce que nous allions vivre. Nous avons mesuré les défis que nous aurions à relever », se rappelle Daniel.

À partir de 2010, la famille s’entoure de coachs pour développer un plan de relève sur 10 ans. À l’image d’un plan d’affaires, le plan de relève des Pelletier est en constante évolution. Au terme de ce plan, Daniel Pelletier aura délégué toutes les tâches journalières à ses enfants et d’autres collègues. « Même si la relève est familiale, il faut impliquer les autres employés qui doivent être informés des intentions et de la vision. », souligne l’entrepreneur de Granby.

Daniel Pelletier continue de suivre son plan avec rigueur et attend patiemment son heure pour jouer un nouveau rôle dans l’entreprise.
 

La reprise d’Artopex en 5 dates

  • 2009-2010: Participation de la famille Pelletier à une formation sur la relève à HEC Montréal. Implication de mentor et de coachs et établissement d’un plan de relève sur 10 ans
  • 2011: Daniel Pelletier commence à se libérer de certaines tâches
  • 2012: Francis et Martin sont intégrés au conseil d’administration de l’entreprise
  • 2017: Le développement de produits et toute la chaine de production seront confiés à Francis et Martin Pelletier
  • 2019: Daniel Pelletier cèdera sa place à Francis et Martin et soutiendra l’entreprise comme ambassadeur. Il représentera l’image et la marque mais n’aura plus de rôle opérationnel
     

Artopex en chiffres

  • 650: le nombre d’employés d’Artopex
  • 5: le nombre d’unités de production de la société
  • 90: en millions de dollars canadiens, le chiffre d’affaires d’Artopex
     

Envie d’en savoir plus?

Visitez le site Web d’Artopex