Voir plus loin

L’entrepreneuriat au service de la communauté

Voir plus loin (au temps de la COVID-19)

Mercredi 1 avril 2020

Si la situation actuelle amène les entrepreneurs à repenser leur mode de gestion, elle en incite certains à modifier provisoirement la mission de leur entreprise. Voici les initiatives récentes d’entrepreneurs qui ont décidé de participer à l’effort collectif pour le bien commun en mettant à contribution leurs installations, leur technologie et leur personnel.

David Parent de PixMob

Plutôt que de produire une foule de bracelets connectés en prévision des spectacles et autres grands événements de la période estivale, l’entreprise montréalaise PixMob a décidé de faire profiter la population de sa technologie. Pour ce faire, elle propose de reprogrammer ses bracelets faits de plastique recyclé afin de rappeler à leurs utilisateurs, à une fréquence déterminée, de se laver les mains. Le système de couleur du bracelet permet également de chronométrer le temps de lavage afin d’inciter les utilisateurs à suivre la consigne relative à la durée idéale du lavage des mains. Plusieurs entreprises de services essentiels ont déjà manifesté leur intérêt à l’égard de cette initiative.

Nicolas Duvernois de Pur Vodka et Michel Jodoin

Le fondateur de Pur Vodka et son partenaire de longue date Michel Jodoin ont modifié toutes leurs cuves afin d’adapter leur chaîne de production à la fabrication de gel désinfectant, dont l’ingrédient de base est l’alcool. « La vodka peut attendre, a déclaré Nicolas Duvernois lors d’une entrevue donnée à la chaîne d’information RDI. La lutte au virus est beaucoup plus importante. » Les ventes en Asie et en Europe ayant ralenti, l’entreprise utilise tout l’alcool qui était destiné à sa production de vodka pour fabriquer du désinfectant pour les mains afin d’en approvisionner les entreprises et surtout les prestataires de services essentiels. D’autres distilleries, notamment la Distillerie Noroi de Saint-Hyacinthe et la microbrasserie Pit Caribou de Percé en partenariat avec la distillerie La Société secrète, ont réorienté leurs activités vers la fabrication de produits désinfectants.

Sophie Boulanger et Jonathan Ferrari

L’entrepreneure derrière le détaillant de montures de lunettes BonLook a trouvé une solution ingénieuse au problème des mises à pied. À la suite de la fermeture de tous ses points de vente au pays, Sophie Boulanger a contacté Jonathan Ferrari, le fondateur de Goodfood, afin de lui proposer les services de ses employés mis à pied. De son côté, Goodfood avait annoncé qu’elle procédait à une embauche massive afin de répondre à la demande accrue de ses services en raison de la crise de la COVID-19. Par le biais d’emplois temporaires, cette proposition a permis à l’un de satisfaire la demande de ses services et à l’autre de conserver un lien d’emploi avec ses salariés temporairement sans travail.

 

Vous aimeriez faire connaître d’autres initiatives entrepreneuriales québécoises intéressantes? Faites-nous-en part sur Facebook ou par courriel ([email protected]).