Histoires d'entrepreneurs

Mobeewave: la révolution de la transaction, L’histoire de Benjamin du Haÿs

Jeudi 18 avril 2019

Mobeewave: la révolution de la transaction

L’histoire de Benjamin du Haÿs

Benjamin du Haÿs, athlète professionnel et ingénieur de métier, et son acolyte Maxime de Nanclas sont à la tête de l’entreprise Mobeewave, laquelle est en train de changer complètement la donne dans le secteur des paiements mobiles.

L’idée à l’origine du projet entrepreneurial, soit celle de mettre sur pied un tout nouveau système de paiement par carte de crédit ou de débit au moyen d’un téléphone intelligent, leur est venue en 2011.

« Nous voulions que n’importe quelle personne dans le monde puisse accepter un paiement par carte sans devoir forcément posséder l’un de ces terminaux coûteux qui ont été conçus à cet effet »

Benjamin du Haÿs

Le concept

Mobeewave, vous dites? « Le nom nous est venu lors d’une soirée bien arrosée, raconte l’entrepreneur en rigolant. Nous brainstormions et nous avons décidé de combiner le concept des ondes (waves, en anglais) à celui du mobile, que nous avons transformé en ″mobee″. » 

Mobeewave n’est pas une application en soi, mais plutôt une solution qui permet de faire fonctionner les applications d’autres créateurs grâce aux fonctionnalités sans contact de la technique de communication en champ proche (qui permet l’échange d’information entre des appareils situés à moins de 10 cm l’un de l’autre). À titre d’exemple, la Banque Nationale a lancé l’an dernier son application Paiement facile, qui a été mise au point avec la technologie de Mobeewave. « Notre système est certifié par Visa et Mastercard. Un jour, nous verrions bien notre technologie faire son entrée chez un joueur comme Kijiji, par exemple. Parce qu’actuellement, Kijiji met en relation des individus qui doivent impérativement clore leur transaction par paiement comptant. Eh bien, nous, nous pourrions permettre au vendeur Kijiji de percevoir son dû grâce à son téléphone intelligent. » 

Des valeurs porteuses

Selon Benjamin du Haÿs, c’est à force de créativité et de persévérance que son partenaire et lui sont parvenus à se tailler une place de choix dans le secteur compétitif des hautes technologies. « J’aime croire que nous nous sommes tracé un petit sentier au cœur d’une forêt très dense, où tout est encore à défricher. Il est donc essentiel d’avoir autour de nous une équipe gagnante, unie et mobilisée. Faire grandir continuellement cette équipe sur laquelle nous devons nous appuyer constitue d’ailleurs notre plus grand défi professionnel. »

Pour y parvenir, ils ont rapidement défini ensemble les valeurs de Mobeewave, qui sont évoquées par les mots High Energy, Warrior, Extra Mile et Elite qui ornent les murs des bureaux de la jeune entreprise (traduction libre : Haute énergie, Guerrier, Effort supplémentaire et Élite). Ils veillent aussi à choisir rigoureusement des employés qui adhèrent à ces principes.

Des effectifs au sommet de leur forme

Parallèlement à sa carrière florissante dans le milieu des affaires, Benjamin du Haÿs s’entraîne en ski de fond en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Beijing. Sa passion dévorante pour le sport s’exprime manifestement dans son approche managériale : le personnel de Mobeewave est fréquemment invité à participer à des séances de pompes, d’étirements ou encore d’entraînement en parcours animées par un entraîneur. L’environnement de travail est de surcroît doté de tables de ping-pong.

« Pour Maxime et moi, bouger va de pair avec une meilleure gestion de l’énergie, une meilleure organisation, une meilleure concentration et une meilleure capacité à prendre des décisions. Nous tenons donc à ce que notre équipe tire aussi le maximum de bienfaits possibles de l’activité physique. » 

Une aventure humaine

« Nous n’avons aucun problème de rétention du personnel chez nous, car tout le monde prend son pied et est là par choix. Dans ce contexte, personne n’a le sentiment de travailler… mais finalement, tout le monde travaille à fond et par passion. »

À l’issue d’une spectaculaire campagne de financement menée en 2018 qui leur a permis d’amasser pas moins de 20 millions de dollars américains (qui serviront, entre autres, à mettre au point de nouveaux produits), les défricheurs qu’ils sont n’hésitent pas à admettre qu’ils ont l’ambition de conquérir le monde entier, et ce, à bref délai. En parallèle, ils comptent bien repousser encore plus loin les limites de la technologie en simplifiant davantage l’écosystème du paiement… mais sans jamais perdre de vue l’importance de l’humain dans le processus.

L’entreprise en chiffres

4 : le nombre d’années (de 2011 à 2015) nécessaires à la mise au point de la technologie permettant d’intégrer de façon sécurisée le paiement mobile dans un téléphone portable

75 : le nombre d’employés

20 : la somme en millions de dollars américains recueillie lors du tour de financement de série B mené en 2018

100 : le nombre d’utilisateurs en millions que l’entreprise se donne pour objectif de joindre au cours des prochaines années

 

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS?

Visitez le site Web de Mobeewave.