Voir plus loin · Lundi 7 novembre 2016

Les clubs d’entrepreneurs étudiants

Voir plus loin

Des dizaines de clubs d’entrepreneurs étudiants existent dans les établissements scolaires à travers la province. L’Association des clubs d’entrepreneurs étudiants du Québec (ACEE) couvre 15 des 17 régions du Québec et accompagne plus de 56 clubs actifs au sein d’établissements d’enseignement postsecondaires ou professionnels. Sa principale mission est de valoriser l’entrepreneuriat auprès des étudiants afin de favoriser l’émergence de nouveaux entrepreneurs. L’ACEE propose plusieurs activités annuelles aux clubs des différentes régions du Québec et parmi celles-ci, on retrouve celles de l’Interclubs Montréal.

Qu’est-ce que l’Interclubs Montréal ? 

L’objectif de l’Interclubs Montréal est d’offrir à ses membres un moment de réseautage afin de créer des liens entre eux et de partager leurs expériences entrepreneuriales ! L’activité de cette année, présentée par Banque Nationale, se déroulera sous la thématique de l’ascenseur payant (Elevator Pitch), le mercredi 1er mars 2017 de 18h00 à 20h00 et sera sous la présidence d’honneur de Bastien Poulain, fondateur et président de 1642 Sodas

Les participants à cet événement sont 10 finalistes qui ont été sélectionnés par un jury composé de deux personnalités d’affaires, suite au dépôt de leur projet d’entreprise sur le site de l’ACCE. Au cours de la soirée, ces finalistes devront présenter leur idée d’entreprise en l’espace d’une minute, et ce dans l’ascenseur de la Tour Banque Nationale. À la sortie de l’ascenseur, les participants répondront ensuite aux questions du jury pendant deux minutes. Finalement, une dernière période de deux minutes leur sera allouée afin de permettre au jury de leur donner une courte rétroaction sur la présentation. Le tout sous l’œil des caméras qui filmeront l’expérience ! 

Le jury sera responsable d’identifier 3 lauréats parmi les 10 finalistes, qui recevront des montants de 300$, 200$ et 100$. 

Et au cours de l’année, que fait-on concrètement au sein de ces clubs ? 

Les activités organisées par les clubs annuellement sont variées et visent toujours à stimuler la culture entrepreneuriale chez les participants. « Les cellules à l’intérieur des établissements agissent en totale autonomie en parallèle du programme de l’école » précise Emmy Guay, coordonnatrice aux communications de l’ACEE.

Chaque club doit avoir une personne ressource qui se chargera de faire le pont avec l’ACEE. Louis Gosselin, professeur au cégep en Abitibi-Témiscamingue, est l’une de ces personnes. Il œuvre au sein du club depuis 2008 et aide chaque année entre 10 et 15 étudiants à mener à bien le parcours d’une durée de 3 ans. « Les étudiants dans notre club sont amenés à rédiger des plans d’affaires, mais ils organisent aussi des activités, comme des soupers qui les poussent à rencontrer des gens d’affaires ».

« Le club leur offre un encadrement et une structure qui sera propice aux projets entrepreneuriaux », précise-t-il.

L’accès à un réseau d’affaires

Pour Louis Gosselin, « participer à un club d’entrepreneurs étudiants permet vraiment de se démarquer lorsqu’on arrive sur le marché du travail après ses études ».

Ce dernier encourage et accompagne les étudiants afin qu’ils se bâtissent un solide réseau d’affaires. « Que ce soit en réalisant des projets ou des activités à caractère entrepreneurial, les jeunes sortent de leur zone habituelle pour se confronter au milieu des affaires. On leur apprend beaucoup à développer les compétences nécessaires pour entrer en contact rapidement avec différents interlocuteurs » nous précise-t-il. 

Envie d’en savoir plus

Consultez le site web de l’ACEE


je passe à l'action

À NE PAS MANQUER