Histoires d'entrepreneurs · Lundi 13 mars 2017

PixMob : illuminer les foules

L’histoire de David Parent

Acheter les nouvelles collections de chaussures, écouler les vieux modèles, gérer les stocks des pointures… Voilà qui semblait bien trop compliqué pour David Parent, qui aurait pu reprendre le flambeau de son père et diriger sa boutique de chaussures à La Tuque. Mais mettre au point avec PixMob une technologie de pointe désormais utilisée dans certains des plus grands événements du monde, pas de problème!

PixMob, l’entreprise que David Parent a cofondée avec Vincent Leclerc, fait vibrer les foules grâce à des effets de lumière. Son produit le plus connu est un bracelet coloré qui s’illumine au rythme de la musique. « C’est difficile de décrire avec des mots ce qu’on fait, dit l’entrepreneur. Tant que tu ne le vois pas, tu ne comprends pas. »


Les technologies de l’entreprise basée à Montréal ont été utilisées à la mi-temps du XLVIIIe Super Bowl, durant une tournée mondiale de Taylor Swift et aux Jeux olympiques de Sotchi, pour ne nommer que ces grands événements! Chaque fois, elles ont transformé l’assistance en un acteur du spectacle et elles ont été saluées par les critiques.


Consultez aussi : Connect & Go : quand l'innovation fait son chemin

Avant d’illuminer ces événements internationaux, PixMob a parcouru beaucoup de chemin. L’aventure a démarré en 2003 sous le nom d’Eski Studio et avec un associé qui voyait un grand potentiel dans l’affichage numérique. Mais David Parent a vite déchanté en constatant que les activités consistaient essentiellement à installer des écrans et à vendre de la publicité.

Prendre des risques

En 2006, l’entrepreneur s’est associé avec Vincent Leclerc, le premier employé d’Eski Studio, pour réorienter les activités de l’entreprise. Grâce aux connaissances techniques de ce nouvel allié, l’entreprise offrirait dorénavant des services de consultation pour le développement de produits exploitant la technologie des diodes électroluminescentes (DEL).

L’un des premiers projets d’envergure des nouveaux associés a été la conception des écrans qui annoncent encore aujourd’hui les loteries de Loto-Québec dans les dépanneurs et épiceries! « Ce contrat nous a vraiment permis de comprendre tout le processus d’approvisionnement en électronique et de développer notre capacité de production, explique David Parent. On a appris à faire de la qualité. Loto-Québec demandait des écrans qui duraient trois ans, les nôtres en ont duré dix! »

C’est au cours de la même période que l’idée de créer des objets lumineux pour les foules a germé dans l’esprit de Vincent Leclerc, diplômé du prestigieux Massachusetts Institute of Technology. Avec son équipe, il a créé un prototype et l’a présenté au Cirque du Soleil, qui a adoré l’idée, mais qui n’avait toutefois aucun projet dans l’immédiat pour l’exploiter.

Trois ans plus tard, le téléphone de David Parent a sonné. « Je me souviens encore de l’appel. C’était mon anniversaire, et je patinais avec ma blonde. » Le Cirque voulait utiliser la technologie de PixMob lors d’un événement pour Microsoft. « On a eu deux mois pour livrer, raconte l’entrepreneur. Le jour du spectacle, on n’était même pas certains que ça fonctionnerait! »

Heureusement pour eux, tout s’est bien déroulé, mais les entrepreneurs n’avaient malheureusement pas le droit d’utiliser les images de l’événement. « C’était privé. Seuls les gens qui y ont assisté ont vu ce qu’on était capables de faire. » 

David Parent et Vincent Leclerc ont pu se reprendre lorsque Moment Factory les a approchés pour collaborer à un stunt pour un spectacle d’Arcade Fire à Coachella, l’un des plus importants festivals de musique dans le monde. « On était prêts, et on y a mis le paquet en relations publiques. »

Les images de l’événement, au cours duquel des centaines de ballons blancs sont tombés sur la foule avant de s’illuminer au rythme de la musique, ont fait le tour du monde en 2011. « On nous en parle encore! », s’exclame David Parent.



Déjouer les imitateurs

Aujourd’hui, plusieurs concurrents offrent des gadgets lumineux pour les spectacles. Afin de se distinguer, PixMob mise sur la qualité de ses dispositifs, sur sa capacité à réaliser des projets d’envergure ainsi que sur son nouveau produit appelé Klik.

Klik est une plateforme physique et numérique dont l’objectif est de faciliter les échanges et le réseautage lors des congrès, salons et festivals. À l’aide d’un bracelet et d’un badge, les participants peuvent échanger leurs coordonnées d’un simple geste et sauvegarder leurs moments préférés, puis retrouver le tout sur une interface Web. Les organisateurs, eux, recueillent ainsi une foule de données qui leur permettent de mesurer en temps réel le degré d’engagement du public. 

L’aspect lumineux, dont PixMob a fait sa signature, caractérise aussi Klik. Il permet de faire des jeux, de signaler des événements importants ou même d’attribuer une couleur aux participants en fonction de leurs champs d’intérêt personnels afin de les aider à se repérer.

« Avec Klik, on ajoute un volet intelligent et connecté qui enrichit l’expérience et qui nous permet de joindre davantage de clients, explique David Parent. Jusqu’à présent, la réponse est excellente. Maintenant, le défi, c’est d’amener l’entreprise plus loin tout en continuant d’exceller dans ce qui a fait notre renommée. »

L’entreprise en chiffres

  • 5 : le nombre de bracelets lumineux, en millions, livrés au cours des trois dernières années
  • 1 : le nombre de téléspectateurs, en milliard, ayant vu les produits de PixMob en action
  • 40 : le nombre de pays où les technologies de PixMob ont été déployées
  • 70 : le nombre d’employés à Montréal

Envie d’en savoir plus? 

Visitez le site Web PixMob

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER