Billets d'entrepreneurs · Jeudi 25 mai 2017

Pour réussir, pose-toi ces trois questions

Le billet de Guillaume Langlois

Quand on se lance en affaires, on a parfois à notre disposition une profusion de moyens, mais souvent aussi une intention confuse.

Au fil des années et des échecs souvent plus formateurs que les réussites, en suivant l’exemple de modèles, de collègues et d’amis, j’ai découvert les ingrédients d’une recette gagnante pour le succès. Ce que tu vas lire, je l’ai appris à la dure, et c’est pourquoi je t’en fais part.

Voici trois questions dont les réponses t’aideront à y voir plus clair afin de trouver ta voie vers la réussite.

Perds-tu ton temps?

Admettons que tu exploites une entreprise à but lucratif. Pense à ton argent. D’où vient-il? Que dois-tu faire pour le gagner? Comment crées-tu de la valeur?

Ton temps est compté, donc précieux. La majorité, voire la totalité de tes efforts, devrait porter uniquement sur ce qui compte vraiment. Pour savoir si c’est le cas, la question est simple : ce que je fais dans l’immédiat me fait-il vendre plus et mieux?

L’entrepreneuriat a la cote par les temps qui courent. On trouve nombre de formations, de concours, de soirées et d’occasions de visibilité en tous genres. C’est tentant de penser que tout est essentiel au développement de tes affaires et de ton réseau. C’est partiellement vrai.

Si ton objectif est de faire de l’argent, concentre-toi sur tes ventes. Si tu veux mousser ta notoriété, les prix et les 5 à 7 peuvent être intéressants. À toi de voir quelles sont tes priorités au moment de ton questionnement.

Finalement, que cherches-tu à accomplir en affaires? Développer ton entreprise ou ton capital social? La réponse t’indiquera où investir tes efforts.

Consultez aussi : L'histoire de Guillaume Langlois

As-tu ce que ça prend pour réussir?

Si tu ne l’as pas, ça se trouve. Voici comment faire.

Les premières choses qui te viennent à l’esprit sont possiblement ces mêmes traits qu’on nous dit inlassablement que l’entrepreneur devrait posséder. Ça prend… de la discipline? Une passion? Une vision? De l’énergie et de la détermination? Des sous?

Tout ça est utile. Mais est-ce que ce sont les ingrédients essentiels de la recette miracle? Non.

L’ingrédient le plus important de la recette du succès, c’est un client prêt à payer.

Ainsi, lorsque tu cherches à savoir si réellement tu as ce que ça prend, essaie plutôt de savoir s’il y a une demande pour le produit ou le service que tu offres. La bonne réponse ne viendra pas de toi, mais de tes clients. Sors du bureau ou de l’atelier. Va le leur demander. Confirme la pertinence de ton idée sur le terrain, là où ça se passe.

Ton produit ou ton service et leur adéquation avec les besoins les plus criants de ton marché, voilà ce qui importe vraiment. Ton équipe et les qualités personnelles requises pour réussir viendront ensuite.

En fin de compte, les entrepreneurs qui connaissent un succès fulgurant ne sont peut-être pas tous aussi déterminés, visionnaires ou passionnés que toi, mais ils comblent invariablement une demande forte.

Comment peux-tu mesurer ton succès?

Dans mon entourage, ceux qui réussissent le mieux sont ceux dont on entend généralement le moins parler. Selon moi, au début du projet d’affaires, la notoriété n’est pas un gage de succès — au contraire. Je reviens à ma question précédente : doit-on développer son entreprise ou son image?

Ton succès se mesure par la satisfaction de tes clients, de tes employés et le plaisir que tu prends à construire ton entreprise. Il se mesure non seulement à ton sentiment de réussite personnelle, mais aussi par les revenus, les profits et la clientèle.

En affaires, la valeur — la vraie du point de vue du marché — est intrinsèquement liée au chiffre d’affaires et aux marges de profit, au caractère concurrentiel du produit et à la fidélité de la clientèle. Elle est aussi liée à l’impact social positif de l’entreprise, bien plus qu’à la popularité de l’entrepreneur.  

Pour réussir, garde la tête baissée et fonce vers ton objectif. Vas-y à ton rythme. Ne garde à l’esprit que les questions importantes. Focalise sur ce qui fonctionne, sur l’essentiel, sur le carburant que tu dois mettre dans le moteur de ta croissance, c’est-à-dire sur ce qui est payant.

Je te résume ce billet en une seule question, et ta réponse te guidera vers tes priorités immédiates.

En tant qu’entrepreneur, que veux-tu?


je passe à l'action

À NE PAS MANQUER