Histoires d'entrepreneurs

Karine Joncas: croître en beauté, L’histoire de Karine Joncas

Vendredi 10 mai 2019

Karine Joncas: croître en beauté

L’histoire de Karine Joncas

Bien avant de lancer sa gamme de cosmétiques homonymes, Karine Joncas a baigné dans l’univers des soins à titre de conseillère en beauté à domicile, un emploi qui lui a permis de subvenir à ses besoins pendant ses études. Aujourd’hui, elle est à la tête d’une entreprise en ascension au Québec et retrouve ses premières amours grâce au modèle de marketing direct déployé chez nos voisins du Sud. 

Karine Joncas provient d’une famille d’entrepreneurs, de qui elle tient cette fibre. Fascinée par les soins cosmétiques, jeune, Karine confectionnait déjà des produits avec sa grand-mère et passait d’innombrables heures dans le salon de coiffure de sa mère. Dans ses années d'étudiante, elle se déplaçait à domicile, une trousse de cosmétiques d’une marque qu’elle représentait sous le bras. Elle s’est ensuite dirigée brièvement vers le domaine de l’éducation, mais après un voyage en Europe lors duquel elle a découvert les timbres transdermiques, sa volonté de tenter sa chance dans le monde des cosmétiques a pris le dessus. « Ma fibre entrepreneuriale était très forte. J’ai débuté grâce à ma volonté de démocratiser au Québec les timbres, cette technologie issue du monde médical, mais appliquée au domaine cosmétique. » 

Une bonne base

La marque Karine Joncas Médi-Cosmétiques a vu le jour en 2001, proposant d’abord uniquement des timbres à visée cosmétique à appliquer sur la peau. Cinq ans plus tard, l’entrepreneure a fondé son premier laboratoire afin de pouvoir développer, avec l’aide de son équipe scientifique, sa gamme complète de soins, qui allait comprendre, notamment, des crèmes et des sérums. Aujourd’hui, alors qu’elle célèbre le dixième anniversaire du lancement de sa Crème de Jeunesse Originelle, son « bébé », Karine Joncas vend plus de 30 produits dans 800 pharmacies de la province. « La recherche et le développement sont fastidieux, et nous ne savons jamais où cela peut mener, commente Karine Joncas, mais de voir que ma toute première crème demeure aussi populaire m’encourage à continuer. » 

Un plan de commercialisation international

Maintenant bien implantée dans sa province d’origine, la marque commence son expansion en sol américain, jugé un marché davantage propice que le Canada anglais pour une première phase. Le projet, qui a demandé deux ans de préparation, était notamment complexe en raison de la nécessité d’adopter un modèle d’affaires différent pour les États-Unis. En effet, il n’y a pas de cosméticiennes en pharmacies de ce côté de la frontière, alors qu’au Québec, le succès de la gamme est en partie attribuable à leur présence (et à la relation instaurée, au fil des ans, avec elles).

Comment faire, donc, pour recréer cette relation bâtie par le contact direct et l’échange afin de faire connaître les bienfaits des produits? « Il me semblait nécessaire de perpétuer la méthode du bouche-à-oreille pour gagner de la notoriété et de bien servir ma clientèle. J’ai donc décidé de retourner à mes premières amours, soit le conseil à domicile. C’est pourquoi nous avons implanté aux États-Unis un autre type de distribution. » L’entreprise a donc foulé le pays de l’oncle Sam en octobre 2018, non pas en exportant, mais en implantant une seconde entité, Karine Joncas USA, responsable de sa propre distribution selon une méthode de marketing de réseau (ou marketing relationnel). 

Six mois après ce lancement, l’équipe pouvait se féliciter de distribuer ses produits dans une quarantaine d’États grâce à une équipe locale de 400 conseillères, parmi lesquelles certaines se démarquent déjà en tant que bâtisseuses d’équipe.

Pour des femmes, par des femmes

Passionnée par l’entrepreneuriat féminin, Karine Joncas est heureuse de pouvoir permettre aux femmes de se lancer avec ses produits aux États-Unis. Sa muse étant la femme active, la femme d'affaires croit que ses produits pourront séduire toute femme qui se considère comme telle, peu importe où elle se trouve, et être incarnés par des représentantes qui le sont elles aussi. Cette nouvelle étape, quoiqu’excitante, est une nouvelle responsabilité pour l’entrepreneure.

« Je ne suis plus seule. J’ai des femmes qui ont démarré des entreprises avec moi. Elles comptent sur ma croissance. Il faut qu’on soit à la hauteur, car si nous n’atteignons pas nos objectifs, nous ralentirons leur croissance à elles. Je sens une responsabilité énorme, mais je vis bien avec ça. J’ai pris ma décision en sachant que j’étais capable de mener mon bateau plus loin en permettant à ces femmes de prospérer. »

Karine Joncas

Il faut dire que la croissance et le changement font partie du quotidien depuis longtemps pour Karine Joncas. Quoiqu’elle ait parfois trouvé que la croissance était un peu trop lente à son goût, elle sait, avec le recul, que d’avoir toujours grandi de façon réfléchie a certainement évité des turbulences. « Le changement est constant et implique d’être toujours bousculés dans nos zones de confort. Mais en restant proches de nos convictions, entourés de personnes actives, positives, près de notre image, c’est agréable. Je suis fière d’avoir instauré une culture d’entrepreneuriat dans mon entreprise, car à mon sens, l’entrepreneuriat, c’est partagé avec tous ceux qui s’impliquent. »

L’entrepreneure souhaite maintenant atteindre les objectifs qu’elle s’est donnés et continuer à inspirer d’autres femmes à passer à l’action en faisant de leur rêve entrepreneurial une réalité. 

L’entreprise en chiffres

800 : le nombre de pharmacies distribuant les produits Karine Joncas au Québec
40 : le nombre d’États américains où sont distribués les produits Karine Joncas
40 : le nombre d’employés au siège social de la marque à Montréal 

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS?

Visitez le site Web de Karine Joncas