Pratico-pratique · Vendredi 17 mars 2017

Lean Management : un système de gestion qui a fait ses preuves

Pratico-pratique

Contenu présenté par

Le Lean Management est un mode de gestion qui vise à améliorer la performance de l’entreprise tout en développant les employés. Qu’est-ce qui se cache plus précisément derrière ces belles promesses ? Comment le mettre en place pour obtenir des résultats efficaces ? 

« Le Lean n’est ni un programme, ni un ensemble d’outils, ni une recette miracle! », prévient d’emblée Sylvain Landry, professeur titulaire au Département de gestion des opérations et de la logistique à HEC Montréal. Il ajoute que ce mode de gestion est trop souvent associé à une démarche experte d’optimisation des processus, qui ne mène qu’à une simple réduction des sources de gaspillage. Or, le Lean ne se limite pas à l’adage « faire plus avec moins », et s’il se traduit uniquement par des suppressions de postes, c’est que l’on a manqué son coup. « Ce n’est pas une démarche d’optimisation par compression du personnel, mais un véritable système de gestion au quotidien », affirme M. Landry.

Changement de culture

Lorsqu’elle est réussie, l’implantation du Lean Management contribue à réduire les délais de production et le coût total du processus, tout en augmentant la capacité de production sans frais supplémentaires. Ultimement, on devrait aussi observer la mise en œuvre plus rapide de solutions, ce qui diminue le coût des projets. « Le Lean améliore la performance globale de l’entreprise, qui doit être axée sur la satisfaction des clients. Il aide l’organisation à demeurer concurrentielle en lui permettant de s’améliorer constamment », explique Nathalie Guillemette, directrice principale du Centre d’expertise en amélioration continue à la Banque Nationale.

Pour atteindre ces résultats, il faut toutefois se retrousser les manches et opérer un changement profond de culture organisationnelle, précise Sylvain Landry. « Un patron va avoir tendance à diriger, à donner des ordres, à dicter des comportements… Avec le Lean, il faut au contraire laisser place à la proactivité chez ses employés et “libérer le génie”, afin que tous progressent ensemble vers le même objectif. Pour cela, on doit amener nos gens à développer des habiletés en résolution de problèmes, par le biais de formation et de coaching », dit-il. Cela concerne aussi bien les employés que les gestionnaires qui eux, devront apprendre à diriger autrement, en donnant la possibilité à leurs subordonnés d’apporter des solutions aux problèmes.


Envie d’en savoir plus ?

Consultez l’article complet sur le site de contenu conseil de la Banque Nationale


 

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER