Les bonnes questions · Jeudi 21 septembre 2017

Naît-on entrepreneur ou le devient-on?

Les avis d’Ernest Yale et d’autres entrepreneurs

L’entrepreneuriat coule-t-il dans les veines des gens d’affaires ou la fibre entrepreneuriale se développe-t-elle au fil du temps? Des entrepreneurs, comme Ernest Yale de Triotech, font le point sur la question dans notre capsule!


 

La question se pose : est-ce que la capacité de diriger une entreprise est un talent naturel ou une compétence qui se développe?

« Je ne pense pas que tu aies besoin de naître entrepreneur. Tu as besoin d’être passionné, de croire en ton idée et de ne jamais lâcher », lâche d’emblée Ernest Yale en ajoutant du même souffle qu’il est, lui, devenu entrepreneur par la force des choses.

Quant à l’entrepreneur en série Audry Larocque, il divise les entrepreneurs en deux camps : dans le premier, ceux qui choisissent l’entrepreneuriat par nécessité et dans le deuxième, ceux qui se lancent dans l’aventure par ambition.

Même si aucun des intervenants ne semble penser que la fibre entrepreneuriale est innée, Antoine Bisson de Poka considère qu’il est possible de naître dans un environnement qui favorise l’émergence du sens des affaires. La personnalité y jouerait aussi un rôle important.

« Certaines personnes ont plus de facilité que d’autres à devenir entrepreneurs ou chefs d’entreprise.  »

Antoine Bisson 

Consultez aussi : Un entrepreneur doit-il être un bon vendeur? 

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER