Histoires d'entrepreneurs · Lundi 16 novembre 2015

Réinventer le cabinet d'avocats

L'histoire de Pascale Pageau

Avocate et entrepreneure reconnue, Me Pascale Pageau est à la tête du cabinet Delegatus. Celui-ci ne cesse d’étonner par son modèle d’affaires et par sa réussite continue dans le milieu des services juridiques. Rencontre avec cette présidente d’entreprise pas comme les autres, dont le cabinet fête son dixième anniversaire.

Pascale Pageau est inscrite au Barreau du Québec depuis 1999. Elle passe les sept premières années de sa carrière dans deux cabinets montréalais, où elle se spécialise en droit des affaires.

En 2003, elle connaît sa première grossesse, mais son retour au bureau par la suite se fait péniblement. Lorsqu’en 2004 elle tombe enceinte de son deuxième enfant, elle songe à se lancer en affaires pendant son congé de maternité. « Je cherchais un environnement de travail qui était très différent de ce qu’on m’offrait sur le marché, admet-elle. J’étais remplie de doutes, car je sortais de ma zone de confort. Mon premier bureau était dans un sous-sol et ce que je craignais surtout, c’était de ne pas réussir à convaincre mes clients. »

Malgré les doutes et les appréhensions, le cabinet Delegatus ouvre ses portes en 2005.

« En affaires comme dans la vie de tous les jours, l’enjeu le plus important, c’est la confiance en soi. »

— Pascale Pageau

Se distinguer de sa concurrence

Parmi les cabinets qui regroupent 25 000 avocats au Québec, l’approche de Delegatus est atypique. Le modèle d’affaires se fonde sur la confiance et la flexibilité. Selon Me Pageau : « Nous avons réduit au maximum les coûts opérationnels afin d’assurer à nos clients des tarifs très concurrentiels. Chez nous, pas de toiles de maîtres aux murs ni de grandes salles de réception. Nos clients ne payent que pour ce qui compte vraiment, soit la qualité des services de mes équipes. Le reste, c’est accessoire. »

« Chez Delegatus, notre valeur ajoutée réside dans nos services, nos équipes et nos cerveaux. »


— Pascale Pageau

Mutation de l’industrie des services juridiques

Selon l’avocate montréalaise, les cabinets juridiques vont connaître de profondes mutations dans les années à venir. Les grands joueurs de l’industrie vont se transformer pour offrir plus de souplesse. Les enjeux de croissance de Delegatus sont multiples. Le cabinet doit notamment accroître le nombre de ses avocats, créer des activités en région, puis sortir des frontières du Québec. Pascale Pageau est une entrepreneure constamment en recherche. 

L’entrepreneuriat, d’abord une aventure humaine

Ce dont Pascale Pageau est la plus fière, c’est d’avoir créé une équipe soudée. « Delegatus, c’est d’abord une famille exceptionnelle, déclare-t-elle. Nos valeurs sont restées les mêmes depuis la création du cabinet. L’entraide, la solidarité, la générosité. Voilà notre ADN. »

Me Pageau salue aussi l’aventure humaine vécue avec les entreprises clientes qui lui sont restées fidèles et qui lui témoignent quotidiennement leur satisfaction. Toutes reconnaissent combien le cabinet montréalais a changé le paysage des services juridiques au Québec.

Delegatus en chiffres

  • 25 : le nombre d'avocats
  • 34 : le nombre d'employés
  • 10 : le nombre d'années d'activité
  • 17 : le nombre d'années d'expérience moyen de chaque avocat
  • 1000 : le nombre de clients du cabinet depuis sa création

Envie d'en savoir plus? 

Visitez le site web de Delegatus

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER