Pratico-pratique · Mercredi 12 juillet 2017

Réalité virtuelle : bénéfique pour votre entreprise ?

Pratico-pratique

Contenu présenté par

Accroître vos ventes ou augmenter votre positionnement concurrentiel sont deux des objectifs que votre entreprise pourrait accomplir avec l’aide de la réalité virtuelle (RV) ou de la réalité augmentée (RA). Zoom sur quelques exemples concrets.

« Imaginons un concessionnaire de voitures qui doit avoir chaque modèle dans toutes les couleurs, avec toutes les déclinaisons d’accessoires sur le marché… Ça prend de la place! » s’exclame Bertrand Nepveu, président de la start-up Vrvana qui produit le casque de RV et RA Totem.

« Avec un casque de réalité augmentée, poursuit-il, le concessionnaire pourrait offrir au client de visualiser la couleur de son choix apposée sur le modèle qu’il vient de conduire en essai routier, et ce, sans avoir à tenir toutes les couleurs en magasin. »

« Il pourrait également donner à voir toute une série d’options, que ce soit le choix des roues (chromées ou non), la composition des bancs (en cuir ou en tissu) ou la couleur du tableau de bord. Il y a donc moyen de stimuler les ventes d’options grâce à une expérience de réalité virtuelle ou augmentée. »

Présenter le produit sous toutes ses coutures

L’exemple illustre bien la petite révolution qui a cours dans la mise en marché des produits et services.

Grâce à la réalité virtuelle, les consommateurs peuvent désormais faire des séances d’essayage virtuelles: « Lorsque l’on magasine des vêtements en ligne, explique Bertrand Nepveu, il est difficile de savoir si le morceau va bien nous faire… On pourrait imaginer une application de réalité augmentée permettant de voir le vêtement sur soi. »

Même chose en ameublement: « Les gens sont réticents à acheter une télévision ou un divan sans savoir si la dimension et la couleur cadrent dans leur salon. Des applications de réalité virtuelle ou augmentée règlent ce problème en permettant aux consommateurs de visualiser les articles dans leur contexte d’utilisation. »

Pour lire la suite

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER