Histoires d'entrepreneurs

XpertSea: penser l’aquaculture du futur, L’histoire de Valérie Robitaille

Vendredi 14 décembre 2018

XpertSea: penser l’aquaculture du futur

L’histoire de Valérie Robitaille

Depuis son plus jeune âge, Valérie Robitaille éprouve une fascination pour l’océan. C’est ce qui l’a poussée à faire des études en biologie marine, puis à s’intéresser au potentiel commercial des nouvelles technologies pour faire évoluer les pratiques d’élevage de poissons, des mollusques et des crustacés. Elle est aujourd’hui à la tête de XpertSea, une entreprise qui propose des technologies de pointe pour optimiser les activités aquacoles.

Après l’obtention de son baccalauréat en biologie marine aux États-Unis, Valérie Robitaille est revenue au pays pour contribuer à la reconnaissance de fonds marins grâce à la photonique, soit l’utilisation de photons comme support de l’information. Cette expérience l’a amenée à penser à des applications commerciales de la lumière dans l’environnement marin. De concert avec son mari Cody Andrews, un ingénieur mécanique du Maine, elle a ainsi entrepris dans les années 2000 de mettre au point des prototypes permettant d’utiliser des rayons lumineux pour recenser et analyser des espèces en milieu marin, ce qui a abouti à la publication d’un article. Peu après cette parution, une entreprise du secteur de l’aquaculture, intéressée par la technologie du duo, a contacté ce dernier. C’est à ce moment que Valérie Robitaille et Cody Andrews ont investigué et compris qu’un très grand marché à fort potentiel pouvait s’ouvrir à eux. Même si l’aquaculture n’était pas un domaine familier à Valérie Robitaille, celle-ci a décidé de se lancer dans l’aventure en allant passer plusieurs mois sur le terrain, notamment auprès de fermiers en Asie, pour bien comprendre l’industrie et sa réalité.

L’avenir de l’aquaculture

Plus elle en apprenait sur l’aquaculture, plus Valérie Robitaille découvrait à quel point le recours à cette technique permet de produire une grande quantité de nourriture en faisant une utilisation raisonnable des ressources. En fait, souligne-t-elle, l’aquaculture est même une des industries qui utilisent le moins d’eau pour sa production. « Je crois que l’aquaculture a un grand potentiel. Si on peut trouver une manière efficace et durable de produire des aliments, il faut la développer. »

Cependant, comme le souligne l’entrepreneure, le potentiel existe, mais il reste beaucoup de travail à faire pour l’exploiter. « Le plus gros de la job, c’est d’éduquer les producteurs et de les convaincre de modifier leurs méthodes traditionnelles en adoptant de nouvelles technologies. »

Concrètement, XpertSea offre des solutions technologiques physiques et logicielles qui permettent de recenser et de surveiller les populations d’espèces aquatiques et d’en prévoir la taille. Sur les fermes de crevettes par exemple, on peut implanter des capteurs intelligents pour récolter une foule de données sur la santé, la taille et le développement des spécimens ainsi que sur la qualité de l’eau. Toute cette information est ensuite relayée vers une banque de données en ligne qui, grâce à l’intelligence artificielle et aux plus récentes technologies d’analyse des données, peut formuler des recommandations pour optimiser la gestion de ces fermes. Il peut s’agir de conseils en matière de nutrition, de traitement, mais également de prévisions pour les récoltes. Les champs d’expertise couverts étant très complexes, XpertSea collabore avec divers partenaires en santé animale, en alimentation et en génétique afin d’ajouter de la valeur aux données.

Une affaire de famille

Comme son amour de l’océan, la fibre entrepreneuriale de Valérie Robitaille s’est manifestée très rapidement. Petite fille d’entrepreneur, c’est tout naturellement qu’elle s’est lancée dans l’aventure entrepreneuriale. Elle a également eu la chance de pouvoir compter sur de précieux cofondateurs prêts à plonger avec elle, soit son mari et sa mère (tous deux ingénieurs) de même que son frère (comptable). Les entreprises familiales ne sont pas toujours vues d’un bon œil dans le monde du capital de risque selon l’entrepreneure, et elles font l’objet d’une vigilance accrue quant à la compétence de chaque acteur du projet. L’équipe de XpertSea a néanmoins relevé le défi avec brio. 

« Il est encore plus difficile de prouver que l’on a les bonnes personnes autour de la table lorsque tous les cofondateurs sont issus du même clan. Mais quand ça marche bien, comme avec nous, il se crée un grand lien de confiance. »

Valérie Robitaille

De grands bassins de croissance

À l’automne 2018, la technologie de XpertSea avait déjà été déployée dans une quarantaine de pays. L’élevage des crevettes représente actuellement le plus grand marché de XpertSea, car c’est dans celui-ci que l’entreprise compte le plus grand nombre de clients. Des éleveurs d’autres espèces, surtout en Europe et en Amérique du Nord, commencent à s’intéresser aux solutions de XpertSea. La prochaine étape sera donc de proposer des services pour les fermes de mollusques, de salmonidés (comme la truite et le saumon) et aussi de poissons d’eau douce (tels le tilapia et le poisson-chat). La technologie de XpertSea est assez avant-gardiste. Jusqu’à récemment, peu d’éleveurs, voire aucun, se tournaient vers les technologies pour optimiser leur travail. On le fait un peu plus pour le saumon d’élevage, précise Valérie Robitaille, parce que ce marché est plus industrialisé, mais il n’est toutefois responsable que de 3 % de la production aquacole mondiale.

L’entreprise de la Capitale-Nationale compte maintenant sur une quarantaine de représentants à Québec et une dizaine d’autres répartis principalement en Amérique du Sud et en Asie. Valérie Robitaille dirige l’entreprise et participe à une foule d’événements dans le monde entrepreneurial. Quoiqu’elle ait toujours personnellement été soutenue dans son aventure, elle se questionne sur le fait que peu de femmes choisissent l’entrepreneuriat, notamment dans le secteur de la technologie. « J’espère avoir une influence positive, révèle-t-elle. C’est une cause qui me tient beaucoup à cœur. Pour moi, ça a été une expérience vraiment positive, donc j’aimerais que d’autres femmes choisissent cette voie. »

 

L’entreprise en chiffres

4 : le nombre de cofondateurs, tous membres de la même famille

40 : le nombre de pays dans lesquels est implantée la technologie de XpertSea

 

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS?

Visitez le site Web de XpertSea

 

À l'agenda