Voir plus loin · Jeudi 19 janvier 2017

6 éléments à retenir du CES 2017

Voir plus loin

Du 5 au 8 janvier, le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas a une nouvelle fois attiré des entreprises du monde entier, venues présenter leurs innovations technologiques aux médias et à des partenaires potentiels. Le journaliste indépendant Maxime Johnson, spécialisé en nouvelles technologies, était présent au grand rendez-vous annuel. Il nous présente trois grandes tendances de la dernière édition du salon de l’électronique et trois leçons pour tirer son épingle du jeu lorsqu’on participe à ce type de foire commerciale.

Le salon de l’électronique a réuni cette année 4000 exposants qui ont tenté d’intéresser 170 000 professionnels et 7000 journalistes, et ce, en quatre jours seulement! Les innovations abondaient et l’effervescence était palpable. Pour vous retrouver dans cette jungle technologique, découvrez trois tendances qui sont ressorties de l’événement et qui pourraient se transposer au milieu des affaires québécois.

La standardisation de certaines technologies

« Beaucoup de tendances apparues ces dernières années sont enfin arrivées à maturité », observe Maxime Johnson. Loin de réinventer la roue, les entreprises ont plutôt stabilisé leur offre en présentant des produits mieux finis. Par exemple, depuis quatre ans, de nouvelles technologies débarquaient annuellement sur le marché des téléviseurs, rendant obsolètes les produits des années précédentes. « Cette année, des standards ont été acceptés. L’industrie arrête de tout changer », constate Maxime Johnson.

La montée de l’intelligence artificielle

Le CES 2017 a vu l’émergence de l’intelligence artificielle et pas seulement chez les grandes entreprises, selon Maxime Johnson. Les innovateurs ont commencé à présenter des appareils grand public intégrant l’intelligence artificielle. De grandes entreprises en parlent beaucoup, mais cette tendance n’en est encore qu’à ses débuts, souligne le journaliste indépendant, qui prédit un essor de cette catégorie de produits dès l’an prochain. « Même chez les petites startups! »

La multiplication des objets connectés

« On voit plusieurs technologies concurrentes continuer de se côtoyer, mais on ne sait pas où on s’en va », observe Maxime Johnson. Par exemple, quel standard d’ampoule connectée prendra le dessus au cours des prochaines années? Apple Homekit, Samsung SmartThings, un autre? Nul ne peut le dire aujourd’hui.

Consultez aussi : Nanodrones : une révolution en vol

Que votre entreprise soit sur le marché des nouvelles technologies ou pas, le plus important salon au monde consacré à l’électronique grand public donne des clés pour mieux positionner un produit, tant d’un point de vue technologique que communicationnel. Voici trois conseils pour tirer son épingle du jeu!

RÉPONDRE À UN BESOIN RÉEL ET PRÉCIS

Il n’y a pas que les drones et la réalité virtuelle qui suscitent l’intérêt au CES. « J’ai vu un entrepreneur américain particulièrement entouré par les journalistes : il présentait un tire-lait connecté sans fil », illustre Maxime Johnson. Ce produit a été perçu comme facilitant grandement le quotidien des mères.

Pour un entrepreneur, il est difficile de se démarquer au milieu des milliers de produits présentés au CES. « Mais si le produit est réellement nouveau et qu’il améliore nettement l’existant, c’est possible », croit Maxime Johnson.

Prioriser ses objectifs


Comment un entrepreneur peut-il réussir à faire connaître son produit au milieu de la foule d’exposants du CES? « Il est impossible de tout faire, de parler à tout le monde, prévient Maxime Johnson. Mieux vaut déterminer son objectif principal et prendre les moyens pour l’atteindre. » Si l’entrepreneur vise avant tout à se faire connaître du grand public, l’idéal est de participer à des événements en marge du CES où il pourra rencontrer de nombreux journalistes. Mais si l’objectif est de trouver des clients et des partenaires, la stratégie doit être bien différente. « Il faut évidemment préparer les rencontres, recommande le journaliste spécialisé en nouvelles technologies. Il faut fixer les rendez-vous plusieurs semaines à l’avance. Sur place, c’est très difficile. »

Se faire accompagner


Pour une entreprise en démarrage, il est ardu de débarquer seule dans un événement tel que le CES de Las Vegas. Chaque pays crée des initiatives pour faire connaître ses entreprises de façon efficace. En marge du CES, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et le Canadian Digital Media Network ont ainsi organisé un événement rassemblant 46 entreprises canadiennes, auquel ont été invités des journalistes du monde entier, rapporte Maxime Johnson. C’était, pour chaque entreprise, autant d’efforts en moins à fournir pour joindre les médias et une autre façon d’augmenter leur visibilité. Ces initiatives de moindre envergure permettent aux entrepreneurs de mieux rayonner.

Envie d’en savoir plus?

Consultez le site Web du CES



je passe à l'action

À NE PAS MANQUER