Histoires d'entrepreneurs · Lundi 7 décembre 2015

Nordik Spa-Nature: une signature forte

L'histoire de Daniel Gingras

Cette année, à l’occasion du dixième anniversaire du Nordik Spa-Nature, son fondateur et vice-président marketing Daniel Gingras revient sur l’histoire de son entreprise et sur son ascension dans l’industrie du bien-être et du tourisme.

Daniel Gingras reconnaît volontiers qu’il aurait pu être policier pour la GRC ou criminologue. Alors âgé de 19 ans, il entame le processus pour entrer au sein du corps policier. En parallèle, il obtient un baccalauréat en criminologie de l’Université d’Ottawa et parfait sa maîtrise de l’anglais.

C’est dans le cadre de son cursus universitaire, notamment pendant son baccalauréat en administration des affaires, qu’il tombe amoureux du milieu des affaires.

Se familiariser avec son industrie avant de se lancer

Nous sommes au milieu des années 1990. Les technologies de l’information sont en croissance et, simultanément, Daniel Gingras consacre les premières années de sa carrière à différents mandats relatifs à la consultation, aux plans d’affaires et au marketing. 

Il se familiarise avec l’industrie touristique. En répétant les expériences au sein de cette industrie, il améliore ses connaissances et sa maîtrise des réalités propres au marketing touristique. Il gagne en confiance et fait preuve d’entregent au sein des communautés d’affaires locales.

Daniel Gingras échange ses visions d’affaires avec son ami Martin Paquette. Lorsque ce dernier revient enchanté d’une visite de spas dans la région des Laurentides, le duo décide de passer à l’action. Nous sommes en décembre 2000.

« Les jeunes entrepreneurs ne doivent pas sous-estimer l’énergie et le temps que ça prend. Avec mon partenaire, nous avons rédigé 72 versions de notre plan d’affaires. »

Le financement, pierre angulaire du Nordik

Hasard du destin, ils déposent leur plan d’affaires le 11 septembre 2001, en matinée, pour leur premier établissement d’inspiration nordique voué au bien-être, qui ouvrira ses portes le 1er juillet 2005. Le chef d’entreprise s’explique : « Le processus de lancement d’entreprise a été long et fastidieux. Avec mon associé, Martin, nous étions jeunes et notre projet nécessitait 3,3 millions de dollars. Les banquiers et les investisseurs étaient frileux. Le montage financier a été le nerf de la guerre. Lorsqu’on se lance, un peu par passion et beaucoup par naïveté, on sous-estime toujours le temps que ça prend. »

Le choix du terrain exige une grande précaution parce que l’accessibilité, la beauté et la visibilité de l’emplacement sont des atouts fondamentaux pour une telle structure. Finalement, le duo décide d’établir son premier Nordik Spa-Nature à Chelsea, dans l’Outaouais.

Bien s’entourer, clé de la réussite pour tout entrepreneur

Avec l’ouverture en 2005 vient également la nécessité de se structurer à l’interne. « Cela peut paraître cliché, déclare Daniel Gingras, mais quand tu te lances, tu as tendance, principalement par manque de ressources, à aller vers ce qui te coûte le moins cher.» Pour l’entrepreneur québécois, il vaut mieux payer un peu plus cher pour recevoir les services de professionnels qualifiés et éviter des surcoûts en fin de compte.

Au fil de nombreux voyages, notamment en Allemagne et en Suisse, l’entrepreneur et son complice Martin Paquette bonifient leur concept, l’améliorent jour après jour, sans jamais compter le temps qu’ils y consacrent. « Une chose que nous n’avons pas faite à l’époque, précise-t-il, mais que je recommande à tous, est de faire valider son projet par des experts. Les chambres de commerce proposent des programmes de mentorat très efficaces. Il ne faut pas hésiter à aller frapper à toutes les portes. Il est toujours intéressant de passer le projet au crible et d’inviter les critiques avant de concrétiser les rencontres décisives. »

Le Nordik Spa-Nature en chiffres

  • : le nombre d’établissements Nordik Spa-Nature au Canada
  • 315 : le nombre d’employés (240 à Chelsea, 75 à Winnipeg)
  • 150 000 pi2 : la surface du Nordik de Chelsea (50 000 pi2 à l’intérieur et 100 000 pi2 à l’extérieur)
  • 240 000 : le nombre de clients accueillis annuellement (180 000 à Chelsea, 60 000 à Winnipeg)

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER