Histoires d'entrepreneurs · Vendredi 17 février 2017

Devolutions : quand un expert informatique devient entrepreneur

L’histoire de David Hervieux

En février 2016, David Hervieux a été élu PDG de l’année par Investissement Québec, un titre bien mérité pour cet ancien technicien en informatique qui a fondé Devolutions, une société qui soutient aujourd’hui plus de 300 000 utilisateurs dans le monde en sécurisant et en facilitant l’utilisation des technologies de la communication au sein de leur entreprise. Zoom sur un parcours inspirant.

David Hervieux évoluait depuis quelques années dans une entreprise à titre de développeur en technologies de l’information (TI) lorsqu’il a décidé, en 2004, de se lancer à son compte pour devenir consultant. « Je m’offrais ainsi la possibilité d’avoir plus de choix sur le plan des mandats, des clients. En m’incorporant, j’avais soudainement accès à une certaine forme de liberté », raconte le programmeur de formation. 

Parallèlement à son travail de consultant, David Hervieux continuait de développer des applications. « Au début, j’ai créé d’excellents produits, mais personne n’en voulait », poursuit celui qui s’est alors monté un beau portfolio.

Le déclic, celui qui allait propulser Devolutions vers les sommets qu’elle atteint aujourd’hui, s’est opéré en 2009. « Un jour, un Américain m’a fait un don de 150 $ pour un produit que j’avais créé dans le but de me connecter à distance à l’ordinateur de mes clients, relate le président. Le programme figurait parmi les produits présentés dans mon portfolio en ligne, et l’Américain m’a fait ce don pour pouvoir l’utiliser. C’est là que j’ai compris que ce produit avait du potentiel. » 

C’est aussi de cette anecdote que David Hervieux tire sa plus grande leçon. 

« À titre d’entrepreneur, on cherche, à tort, à trouver la solution miracle, souligne-t-il. Or, la solution doit bien souvent plutôt régler les petits problèmes du quotidien. Il faut être à l’écoute du marché. Lorsqu’on crée un produit trop novateur, on passe plus de temps à l’expliquer qu’à le vendre. »

— David Hervieux

Consultez aussi : GSOFT : entreprendre pour révolutionner le milieu du travail

CIBLER UN BESOIN RÉEL

Ce produit qui représente aujourd’hui la pierre d’assise de Devolutions se nomme Remote Desktop Manager. Ce programme permet de centraliser l’ensemble des connexions à distance, mots de passe et identifiants d’une entreprise dans une même plateforme que les utilisateurs peuvent partager de manière sécuritaire avec d’autres utilisateurs.

« Pour l’expliquer en gros, je prends souvent l’image d’un portier qui détient toutes les clés pour entrer dans les serveurs, routeurs, imprimantes et autres technologies de la communication que peut utiliser une entreprise, illustre David Hervieux. Plutôt que de donner la clé (c’est-à-dire le mot de passe) à l’utilisateur, le portier (donc le programme) lui ouvre directement la porte, ce qui augmente la sécurité, la productivité et la performance de l’organisation, tout en réduisant le risque pour son service des TI. À voir la popularité et la demande toujours croissante pour ce produit, je constate qu’il répond à un besoin réel de nombreuses entreprises — un besoin que j’avais d’ailleurs eu moi-même à l’époque où j’étais consultant. »

UN MODÈLE D’AFFAIRES UNIQUE

Un autre facteur qui explique l’expansion rapide de l’entreprise — qui approche la soixantaine d’employés — est son modèle de vente. Devolutions mise sur une stratégie de marketing d’attraction (inbound marketing) pour vendre ses produits. Cette méthode consiste à attirer l’attention de clients potentiels en produisant du contenu de qualité sur son propre site Web, afin qu’il soit fortement identifiable par les moteurs de recherche et diffusé dans les réseaux sociaux. Ce qui signifie également que, n’ayant aucun vendeur qui démarche des clients, les produits sont vendus directement en ligne : c’est donc le client qui vient vers Devolutions. « Le principal avantage de ce modèle d’affaires, c’est qu’au sein de notre entreprise, aucun stress n’est associé à la vente, affirme David Hervieux. Tous les employés sont des programmeurs au service de nos clients. » 

Une présence marquée dans les réseaux sociaux et sur les sites spécialisés, l’entretien d’un blogue, d’un forum d’aide ainsi que d’une infolettre contribuent également à positionner la société comme une experte dans le domaine de la gestion des connexions à distance. 

David Hervieux n’est toutefois pas seul à bord de l’aventure Devolutions. Il croit fermement qu’en s’entourant, il a donné à son entreprise des reins plus solides. « Mon partenaire Stéfane Lavergne détient 10 % de l’entreprise, et l’an dernier, j’ai vendu encore 11 % de mes parts à un groupe de huit actionnaires. La raison pour laquelle je l’ai fait est simple : pour solidifier mon patrimoine personnel. En consolidant mon patrimoine en n’en vendant qu’une petite partie, je me sens plus libre le lundi matin, quand je vais au boulot. »

Et quand on lui demande de décrire la croissance de son entreprise, il répond sans hésiter :  « Fulgurante! On n’arrête pas de doubler notre chiffre d’affaires, et nos produits se trouvent aujourd’hui dans 130 pays. » Nommée deux fois employeur remarquable par le Bureau de normalisation du Québec, Devolutions, qui compte HP, Nike, Rogers, Walt Disney, Adobe et Expedia parmi ses clients, a un avenir qui s’annonce prometteur. 

DEVOLUTIONS EN CHIFFRES

  • 55 : le nombre d’employés
  • 130 : le nombre de pays où sont utilisés les produits de Devolutions
  • 300 000 : le nombre d’utilisateurs des produits de Devolutions

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS? 

Visitez le site Web de Devolutions.




je passe à l'action

À NE PAS MANQUER