Le grand déclic · Lundi 2 novembre 2015

Frank & Oak: modèle d'affaires choc pour hommes chics

Le grand déclic de Hicham Ratnani


« Notre client a grandi en ligne. Il consomme différemment et partage nos valeurs. »

— Hicham Ratnani

Hicham Ratnani a gagné son premier dollar en ligne à 13 ans. Après une belle carrière de joueur de football universitaire et l’obtention d’un diplôme d’ingénieur électrique de l’Université McGill, il se rend compte que, si une personne douée de créativité et équipée de la bonne plateforme tente quelque chose, les possibilités en ligne pour elle sont énormes.

Un jour, l’ingénieur s’assoit avec Ethan Song, un de ses amis qui est toujours très bien habillé. Lorsqu’il lui demande comment il fait pour se vêtir avec élégance et bon goût, son ami lui répond qu’il passe beaucoup trop de temps à chercher et qu’il souhaiterait une solution simple, efficace et rapide.

Consultez aussi : Frank & Oak, le chic du Mile-End à la conquête du monde

Hicham Ratnani et Ethan Song concluent alors que l’homme moderne a de grands besoins en matière de style vestimentaire. L’idée de Frank & Oak est lancée.

L’entreprise cherche à satisfaire le besoin de style des consommateurs en respectant les impératifs de facilité et d’accessibilité. Chez Frank & Oak, la simplicité reste le maître mot.

Simplicité et contre-pied. Habituellement, les marques entrent d’abord dans le marché avec des magasins physiques, avant de lancer une boutique en ligne. Dans le cas de la société montréalaise fondée dans le Mile-End, le modèle d’affaires est plutôt basé sur le processus inverse. Hicham Ratnani l’explique ainsi : « Nous avons la conviction que nous vendons non pas à une région géographique, mais à un client qui partage nos valeurs. Celui-ci consomme l’information différemment, ce n’est pas quelqu’un qui achète une fois par année. Comme il a grandi en ligne, son rythme d’achat est plus fréquent. »

Aux entrepreneurs en devenir, Hicham Ratnani conseille de ne pas trop s’en faire au sujet de la concurrence. S’il est important de bien comprendre son marché, il faut surtout se concentrer sur soi-même. « Le coureur de 100 mètres ne regarde ni à gauche ni à droite. Il regarde devant lui et court le plus vite possible. »

Envie d'en savoir plus? 

Visitez le site web de Frank & Oak 

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER