Billets d'entrepreneurs · Mercredi 18 mai 2016

S’associer, c’est partager bien plus que des risques

Le billet de Steve Couture

Bien qu’en réalité beaucoup d’entreprises naissent de l’association de plusieurs personnes, l’entrepreneur est souvent représenté publiquement comme un seul individu. À titre de cofondateur du studio de divertissement Frima, j’ai moi-même agi comme porte-parole de l’entreprise et souvent été perçu comme son unique fondateur. En effet, il arrive parfois que certaines personnes ignorent l’existence de deux autres cofondateurs, mes associés Philippe Bégin et Christian Daigle, sans qui l’entreprise ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Après plus de treize ans de travail à leur côté, je me suis penché sur la nature de ce lien qui unit les associés pour tirer quelques leçons dont je vous fais part bien humblement.

Choisir ses associés n’est pas se choisir des amis

En vous associant à des amis, vous devrez parfois accepter de dénouer les liens essentiellement affectifs qui vous unissent. La relation d’affaires issue de l’amitié peut vous jouer de mauvais tours lorsque vient le temps de prendre des décisions difficiles. En contrepartie, elle vous permettra de développer une profonde relation d’amitié professionnelle tout aussi importante et valable. 

Qui se complète s’assemble

Même s’il est souvent plus naturel de s’associer aux gens qui nous ressemblent, on constate que les similitudes augmentent les forces, mais elles amplifient aussi les faiblesses. Mes associés et moi avons toujours été très différents, mais complémentaires sur le plan de nos compétences, ce qui tend à consolider nos forces et atténuer nos points faibles.

Faire converger les valeurs 

Il est primordial de partager avec ses associés une vision et des valeurs fondamentales comme le respect, la loyauté, la persévérance ou encore l’ouverture d’esprit. Cette cohésion s’avère déterminante pour la façon dont on aborde les risques et met en place des moyens pour atteindre ses objectifs d’affaires.  

Partager la même vision et accepter les divergences d’opinions

Il arrive fréquemment que mes associés et moi-même ne partagions pas le même point de vue. Si tel est votre cas, estimez-vous chanceux car la confrontation d’idées s’avère souvent très constructive. Même lorsque vous êtes persuadé d’avoir raison, acceptez que vos collègues remettent en question vos certitudes. Si vous placez le respect au centre de la démarche dialectique, vous avancerez et irez toujours plus loin.

Savoir évoluer ensemble 

La croissance de votre entreprise vous fera peut-être porter plusieurs titres au fil du temps. Profitez de toutes les occasions d’apprentissage que ces différentes fonctions vous offrent en n’oubliant pas que votre rôle d’associé, lui, ne changera pas. C’est la richesse et la force de ce lien qui aidera l’entreprise à croître et qui vous permettra d’exceller.

Frima Studio

Aperçu des bureaux de Frima Studio à  Québec. 

Dire « oui, je le veux » 

Tout au long de votre carrière, plusieurs  auront été témoins de votre parcours, mais rares seront ceux qui vous auront accompagné depuis vos débuts. Après plus de treize ans passés avec Philippe et Christian, j’aime dire à la blague que je me sens plus marié légalement avec mes deux associés qu’avec ma propre conjointe. Au-delà des impondérables de la relation d’affaires, vos associés font partie de ce qui vous permet de vous développer comme entrepreneur, car ils vous offrent la possibilité de partager une expérience humaine des plus enrichissante.

Steve Couture, 

Chef de la direction de Groupe Frima et cofondateur de Frima 

Envie d'en savoir plus?

Visitez le site web de Frima Studio

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER