Histoires d'entrepreneurs · Vendredi 27 octobre 2017

Local Logic : exploiter le potentiel des données urbaines

L'histoire de Vincent-Charles Hodder

Transformer en trois ans un projet étudiant en une entreprise active à l’international, c’est ce qu’ont réussi des amoureux de la ville devenus entrepreneurs dans le domaine des données géospatiales.

Tout a commencé en 2014 sur les bancs de l’Université McGill où Vincent-Charles Hodder et Gabriel Damant-Sirois, deux étudiants à la maîtrise en urbanisme, ont présenté un outil permettant de dénicher sa future maison en fonction de critères comme la distance la séparant des transports en commun, la proximité de parcs ou encore le niveau de pollution sonore.

Les deux jeunes hommes et Colin Stewart, un autre étudiant à la maîtrise qui s’est joint à eux, croyaient dur comme fer au potentiel sous-exploité des données. Ils ont donc décidé de se lancer dans la commercialisation des données urbaines. « À la fin de notre maîtrise, on aurait pu trouver un emploi d’urbaniste à la Ville de Montréal, mais on s’est dit qu’on pouvait avoir un impact sur les villes du monde entier, et non sur une seule », raconte Vincent-Charles Hodder.

Extraire le sens des données

Aujourd’hui, Local Logic est une plateforme qui agrège des données provenant d’environ 500 sources afin d’évaluer une vingtaine d’indicateurs comme le potentiel piétonnier du logement, le temps nécessaire pour se rendre au travail, la pollution de l’air et la proximité des écoles, de même que celle des épiceries et des cafés. « Les consommateurs savent très bien dans quel type d’environnement ils ont envie de vivre, indique Vincent-Charles Hodder. En observant ce sur quoi ils se basent pour prendre leurs décisions en matière d’immobilier, on peut mieux comprendre les besoins des citoyens et donc aménager plus adéquatement les villes de l’avenir. »

Consultez aussi : Préparer son entreprise à l'intelligence artificielle 

Relever le défi de l’expansion

Après avoir testé son algorithme à Montréal, Local Logic s’est ingéniée à l’adapter à la réalité de chaque ville. L’entreprise a étendu son offre à des villes canadiennes, puis elle s’est attaquée au marché américain en juin dernier avec l’objectif de couvrir 300 villes en douze mois. Finalement, plus de 3 000 villes devraient être couvertes en seulement six mois. La jeune entreprise ambitionne désormais de conquérir les marchés européen et asiatique. 

« Avant, adapter notre outil à une ville prenait des mois, se rappelle Vincent-Charles Hodder. Aujourd’hui, on peut traiter plusieurs villes par jour. » Local Logic connaît une croissance accélérée, qui est soutenue par l’embauche de développeurs et de scientifiques de données ainsi que par la clôture d’une première ronde de financement de 1,15 million de dollars en février dernier.

Compter sur la force du groupe

La réussite de Local Logic n’a pas été instantanée. Cependant, ses cofondateurs, poussés par leur passion pour le sujet des villes, ont su faire preuve de persévérance et de résilience.

« Nous avons toujours cru en notre projet. Quand l’un d’entre nous était tenté de baisser les bras, il y en avait toujours un qui restait optimiste. »

— Vincent-Charles Hodder

Ils ont également su tirer parti de la complémentarité de leurs profils. Avant de se tourner vers l’urbanisme, ils ont tous étudié dans des domaines différents : la finance, les statistiques et la programmation informatique.

Autres ingrédients du succès : ils se sont entourés d’investisseurs qui ont joué un rôle de mentor et ils sont animés par une soif d’apprendre. « Au début, nous ne savions même pas présenter notre business, mais on l’a appris très rapidement », constate Vincent-Charles Hodder. 

Pour expliquer les bons résultats de Local Logic, l’entrepreneur souligne également que ses collègues et lui se sont trouvés au bon endroit au bon moment. « Créer l’entreprise cinq plus tôt aurait été impossible, car les données géospatiales n’étaient pas disponibles de manière ouverte. » Les jeunes entrepreneurs derrière Local Logic se sont donc frayé un chemin en défrichant un domaine encore peu exploré, mais très porteur.

Local Logic en chiffres

  • 3 150: le nombre de villes couvertes en Amérique du Nord
  • 18: le nombre de personnes qui travaillent pour Local Logic
  • 18: le taux de croissance mensuel en pourcentage de l’entreprise depuis le début de l’année 2017

Envie d’en savoir plus?

Visitez le site Web de Local Logic.

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER