Billets d'entrepreneurs · Lundi 1 mai 2017

Se lancer en affaires sans plan d’affaires

Le billet d’Emanuelle Duchesne

Mon conjoint Pascal Couturier et moi-même sommes deux entrepreneurs dans l’âme et comptons quelques projets à notre actif. Pour certains d’entre eux, nous avions un plan d’affaires, mais pour d’autres, non. Ces plans d’affaires ont-ils été des gages de succès pour ces projets? Pas forcément, mais nous considérons que les lignes directrices qu’un tel plan donne, notamment en précisant la clientèle cible et les moyens pour l’atteindre, constituent une base sur laquelle s’appuyer pour prendre au quotidien des décisions pour l’entreprise.

Notre plus récent projet d’affaires est une plateforme de commerce en ligne nommée Panierdachat. Nous avons fondé cette entreprise à la suite de demandes de nos clients. Travaillant dans le domaine du Web et du commerce électronique depuis plusieurs années, nous avions constaté que les petites entreprises avaient besoin d’une solution de cybercommerce québécoise et accessible sur les plans technologique et financier. Après avoir décelé ce besoin, nous avons donc sauté à pieds joints dans cette aventure, et ce, sans avoir élaboré au préalable un plan d’affaires complet.

Au fil du développement de notre entreprise, nous avons dû ajuster notre positionnement, notre clientèle cible et notre modèle économique. Nous avons aussi raffiné notre vision, car nous n’avions pas réfléchi au projet dans une perspective plus large. Si nous avions eu un véritable plan d’affaires initial, certains aspects de l’entreprise auraient pu être envisagés et définis dès le départ.

Toutefois, le fait de ne pas avoir de plan d’affaires nous a permis d’être très ouverts à toutes les possibilités. L’absence de plan nous a peut-être fait errer et a possiblement augmenté un peu les coûts de notre entreprise, mais elle nous a permis d’explorer des pistes que nous n’aurions même pas considérées si nous avions eu un plan. Ces pistes insoupçonnées nous ont permis d’en apprendre davantage sur nous, de préciser notre vision. 

Si nous devions aujourd’hui faire un plan d’affaires pour Panierdachat, il serait certainement plus juste et plus pertinent que celui que nous avions sommairement établi au jour 1. Nous avons beaucoup appris, tant sur le plan professionnel que personnel, sur le développement d’applications, sur le marché (partenaires, compétiteurs, clients), sur notre vision. Que cherchons-nous comme style de vie? Que voulons-nous pour nos employés? Quelles sont nos valeurs? Comment bâtir un modèle d’affaires qui réponde à tout cela?

En conclusion, je crois qu’un plan d’affaires est un outil pertinent et important, mais qu’il n’est pas essentiel au succès d’un projet. On peut emprunter plusieurs chemins pour arriver à une même destination. Le plus rapide n’est pas nécessairement celui à privilégier. Toutefois, plan d’affaires ou pas, je demeure convaincue qu’il faut bien connaître les opportunités de mise en marché d’un produit et les grandes lignes du projet avant d’entreprendre de réaliser celui-ci.

Envie d’en savoir plus ?

Consultez le site Web de Panierdachat


je passe à l'action

À NE PAS MANQUER