Voir plus loin · Jeudi 8 octobre 2015

L'entrepreneuriat social: un mouvement de changement

Voir plus loin

L’entrepreneuriat social est aujourd’hui en plein essor et Samuel Gervais en a fait son cheval de bataille. Le fondateur de l’Esplanade, un espace de travail collaboratif et un incubateur d’entreprise sociale, revient sur une tendance qui semble conçue pour durer.

L’entrepreneuriat social est un mot à la mode souvent confondu avec l’économie sociale, la philanthropie, l’engagement social ou la responsabilité sociale. Bien qu’ils aient des points communs, ces concepts sont tous très différents les uns des autres.

Un concept unique


« Le projet de l’entrepreneuriat social consiste à s’attaquer à un défi social, environnemental ou économique en proposant une solution ou un service. Notre démarche va plus loin que la simple responsabilité sociale des entreprises. »

— Samuel Gervais 

Peu importe la structure juridique, l’entreprise sociale privilégie autant l’action sociale que la pérennité financière. L’entrepreneur qui se dit social refuse le statu quo, contribue à améliorer la société et se passionne pour le changement.

Consultez aussi : Incubateurs québécois: accompagner pour mieux créer

Faire éclore, rassembler et propulser

Fondé à Montréal le 13 avril 2015, l’Esplanade est le tout premier espace collaboratif dédié aux entrepreneurs et innovateurs sociaux au Québec. Un lieu physique certes, mais surtout une communauté d’entrepreneurs et de citoyens passionnés par l’entrepreneuriat social.

Maillon Vert, une entreprise qui promeut un virage écoresponsable chez les pharmacies, fait partie des toutes premières entreprises à participer à l’espace de travail collaboratif.

L’Esplanade accueille également deux accélérateurs d’entreprises, soit Impact8 et À Go, on change le monde !, qui offrent des formations et des possibilités de financement aux entrepreneurs sociaux en démarrage.

Des entreprises socialement actives

Le dynamisme de l’entrepreneuriat social au Québec est en plein essor. Outre l’Esplanade, de nombreux projets socialement innovants ont vu le jour ces dernières années. Par exemple, pour contrer le gaspillage alimentaire, le Marché SecondLife a décidé, il y a un an, de donner une seconde vie aux légumes « moches » en proposant des produits sains à prix plus abordable.

L’organisation Exeko se consacre, pour sa part, à la réinsertion sociale par la médiation culturelle et intellectuelle. Elle souhaite notamment réinsérer dans la société les personnes itinérantes et celles présentant une déficience motrice.

Un mouvement de changement permanent

Comme pour n’importe quelle entreprise, la pérennité de l’entrepreneuriat social se fonde sur son financement. « Nous ne devons pas perdre de vue que notre priorité d’action, c’est d’abord et avant tout l’impact social, prévient M. Gervais. Nous devons nous doter collectivement des bons outils pour mesurer notre impact. Il faut mieux sensibiliser le public à notre action et tenter de mobiliser les acteurs clés de la  communauté d’affaires pour montrer aux investisseurs que nous pouvons contribuer à changer le monde. »

ENVIE D'EN SAVOIR PLUS?  

Visitez les sites web de L’EsplanadeImpact8À go on change le monde!Le Marché SecondLife et Exeko

je passe à l'action

À NE PAS MANQUER