Histoires d'entrepreneurs · Vendredi 18 novembre 2016

Enveloppe Concept : transmettre la passion entrepreneuriale

L’histoire de Zara-Emmanuelle Villani

Pour certains, c’est le fumet qui émane d’un plat cuisiné par leur mère. Pour d’autres, c’est le parfum imprégné dans le manteau de leur père. Mais pour Zara-Emmanuelle Villani, l’odeur qui fait remonter le plus de souvenirs est celle du papier fraîchement coupé. Cela lui rappelle son enfance dans l’usine d’Enveloppe Concept, l’entreprise familiale dont elle prendra bientôt la relève et qui est située à LaSalle.

« Quand j’étais petite, je sautais dans les wagons remplis de retailles de papier, raconte l’entrepreneure de 32 ans. Aujourd’hui, l’odeur me nourrit chaque matin. »

Enveloppe Concept fabrique — on s’en doute — des enveloppes. Non pas celles vendues au bureau de poste, mais celles que vous recevez des gouvernements, banques et autres grandes entreprises qui envoient chaque année du courrier à leurs clients et fournisseurs.

Consultez aussi : Quand la relève atteint de nouveaux sommets 

Si vous croyez que le marché des enveloppes s’essouffle à l’ère numérique, détrompez-vous. Les machines utilisées par Enveloppe Concept, capables de fabriquer 1 200 enveloppes par minute, fonctionnent jour et nuit pour répondre à la demande. « Il y a dix ans, les gens disaient qu’il n’y aurait plus de courrier, se souvient Zara-Emmanuelle Villani. Aujourd’hui, on est toujours en croissance! »

Plus encore, le publipostage fait un retour en force aux États-Unis, et l’entrepreneure s’attend à ce que la tendance se manifeste au Canada. « Le taux de réponse est plus élevé qu’avec la publicité sur le Web, et le taux de retour des produits est plus bas. »

Enveloppe Concept a été fondée il y a bientôt 30 ans par le père de Zara-Emmanuelle Villani, Alex Villani, un entrepreneur italien passionné qui a toujours affirmé à sa fille que rien n’est impossible. Elle en avait d’ailleurs la preuve en la personne de sa mère, Sylvie Voghel, qui a été la première femme — et la première Québécoise — à diriger l’Ordre des comptables généraux accrédités du Canada.

Zara-Emmanuelle Villani n’a jamais imaginé emprunter une autre voie que celle de la relève familiale. Son seul problème : ses parents ne voulaient pas qu’elle le fasse. Ou du moins, pas tout de suite. « Il y avait deux règles, explique-t-elle. Recevoir une formation professionnelle et travailler pendant quelques années pour une autre entreprise. » 

Ce n’est donc qu’après avoir étudié en droit et fait ses premières armes dans un cabinet d’avocats que la jeune femme a pu se joindre à Enveloppe Concept, il y a six ans. Mais pas question de remplacer son père de sitôt! 

« Quand tu as fondé ton entreprise, c’est ton bébé, souligne Zara-Emmanuelle Villani. La céder à quelqu’un, même à ton enfant, a des implications très émotives. »

Afin de bien établir les étapes de la transition, père et fille se sont entendus sur un plan de relève. L’idée ne se limitait pas seulement à faciliter le départ du premier, mais aussi à s’assurer que la seconde était prête à prendre les rênes de la direction! « J’ai pris le temps de travailler dans tous les services de l’entreprise pour bien comprendre la réalité des employés », explique la jeune femme.

Surtout, Zara-Emmanuelle Villani s’est assurée de bien maîtriser les chiffres d’Enveloppe Concept. « Beaucoup d’entrepreneurs ne comprennent pas les états financiers de leur propre entreprise. Mais pour prendre de bonnes décisions, on ne peut pas uniquement se fier à son comptable. »

Aujourd’hui, la femme d’affaires se sent fin prête à succéder à son père, dont la retraite est prévue au cours de 2017. « À part les mécaniciens, je suis capable de remplacer n’importe qui dans l’entreprise! » s’exclame fièrement Zara-Emmanuelle Villani.

Son premier défi sera de diversifier les activités d’Enveloppe Concept grâce à des acquisitions. « On cherche des entreprises dans des domaines connexes pour créer des synergies. Mais on en est encore à la table à dessin; on réfléchit et on étudie ce qui se passe dans le marché. »

En chiffres

  • 28 : années d’existence de l’entreprise
  • 4 : membres de la famille engagés dans l’entreprise
  • 24 : heures quotidiennes durant lesquelles les usines (une au Québec et une en Ontario) sont en activité 
  • 750 millions : nombre approximatif d’enveloppes fabriquées par année

Envie d'en savoir plus?

Visitez le site web d'Enveloppe Concept


je passe à l'action

À NE PAS MANQUER