Voir plus loin · Vendredi 16 juin 2017

6 entrepreneurs font rimer alimentation et éthique

Voir plus loin

Qu’ils luttent contre le gaspillage alimentaire ou qu’ils tentent de changer le monde une assiette à la fois, ces entrepreneurs québécois font souffler un vent d’éthique sur le milieu des affaires.

Gabrielle Falardeau et Élyse Leclerc de Jarre

Pour contrer le gaspillage alimentaire, les deux entrepreneures derrière Jarre proposent une solution originale : sortir la nourriture du frigo. Leur firme de design, lancée grâce à une campagne de sociofinancement, conçoit des produits pour favoriser la préservation naturelle des aliments.

Lisez l’histoire d’entrepreneures de Gabrielle Falardeau et d’Élyse Leclerc

Marie-Soleil L’Allier de l’épicerie LOCO

C’est au fil d’une discussion que quatre étudiantes en environnement ont eu l’idée de lancer une épicerie écologique zéro déchet. Les quatre partenaires vivent leur rêve depuis près d’un an maintenant. Marie-Soleil L’Allier raconte comment le mentorat l’aide à atteindre ses objectifs d’affaires et à grandir comme entrepreneure pour assurer le succès de sa mission.

Lisez l’histoire d’entrepreneure de Marie-Soleil L’Allier  

Julie Poitras-Saulnier de LOOP

« Et si les entreprises repensaient complètement leurs modèles d’affaires pour ne pas être une source de pollution, mais plutôt une source de solutions? », écrit Julie Poitras-Saulnier dans son billet. L’entrepreneure explique qu’elle a fait le grand saut pour faire bouger les choses en offrant des produits durables aux consommateurs. LOOP transforme en jus pressés à froid les fruits et légumes mis de côté par l’industrie alimentaire.  

Lisez le billet de Julie Poitras-Saulnier de LOOP

Marie-Josée Richer de Prana

Marie-Josée Richer a cofondé Prana à 24 ans, au retour d’un long voyage en Inde. Son but? Changer le monde, une collation à la fois, en offrant des produits biologiques et végétaliens sans OGM. Les décisions de l’entreprise sont évaluées selon trois critères : profitabilité, répercussions sur l’environnement et responsabilité sociale. Prana détient d’ailleurs une certification B-Corp, laquelle est décernée à des entreprises socialement responsables.

Lisez l’histoire de Marie-Josée Richer

David Côté de Crudessence, Rise Kombucha et LOOP

Pour David Côté, l’entrepreneuriat doit prendre racine dans une cause ou une mission forte. La réussite en affaires, selon lui, ne se mesure plus par la profitabilité, mais bien par la possibilité de poursuivre ses rêves au quotidien tout en veillant au bien commun.

Lisez le billet de David Côté

Mohamed Hage des Fermes Lufa

C’est sur les toits montréalais que Mohamed Hage a installé en 2011 ses serres commerciales, les premières du genre. Le jeune entrepreneur s’est lancé dans les affaires avec la volonté de pratiquer une agriculture responsable et de promouvoir une alimentation biologique. Il repense les modèles alimentaires et bouscule les codes établis grâce à ses paniers de légumes, que reçoivent plus de 6500 Québécois.


Lisez l’histoire de Mohamed Hage


je passe à l'action

À NE PAS MANQUER